Long Distance Calling - Avoid the Light

26/11/2009

Par Jean-Daniel Kleisl

Label: Superball Music

Site:

Les Munichois de Long Distance Calling sortent cette année leur second album sous l’égide de Superball Music qui étoffe toujours plus son écurie depuis qu’il a harponné avec bonheur Oceansize. Le propos des Allemands se cantonne dans un post rock / hardcore très classique – et classieux – et développe les ambiances dépressives et planantes propres au genre. « Apparitions », le morceau d’ouverture, est caractéristique du style de Long Distance Calling : des arpèges sur lesquelles se superposent de lourdes guitares métalliques, le tout enrobé dans une ambiance légèrement psychédélique. Les pièces suivantes sont plus percutantes, plus orientées vers une certaine forme de metal progressif. L’album est produit avec beaucoup de soin, dans le style maison d’InsideOut Music, avec puissance et une grande clarté. En fait, il est trop bien produit, presque trop lisse. Les aspérités et le son rêche qui font toute la richesse des Suisses de Leech, avec lequel Long Distance Calling a récemment sorti un split EP, sont quasi absentes d’Avoid the Light. « The Nearing Grave », la seule composition chantée avec Jonas Renkse de Katatonia comme invité, accentue encore cette impression trop proprette. En se démarquant davantage de la masse (énorme) de groupes du même acabit, Long Distance Calling aurait pu frapper un grand coup : les fondamentaux sont bel et bien présents et les musiciens vraiment compétents. La prochaine fois peut-être ?