Five Star Prison Cell - Slaves of Virgo

03/11/2009

Par Aleksandr Lézy

Label: Faultline Records

Site:

L’autre pays du kangourou commence à compter en son bush quelques excellentes formations. Mis à part les célèbres AC/DC et Silverchair, pour ne citer qu’eux, des groupes plus extrêmes tels que Psycroptic, The Amenta, The Red Shore voire Alarum défendent fièrement les couleurs d’un death metal technique aux origines souvent diverses. Five Star Prison Cell, issu de la scène de Melbourne, ne semble pas encore être sous les projecteurs. Ce n’est pourtant pas faute de proposer une musique hautement sophistiquée et cérébrale malgré son caractère brutal.

En 2005, la formation propose un premier album The Complete First Season aux allures de math-core déjanté, qui institue une longue série d’épisodes étalés dans le temps dont Slaves of Virgo assure la continuité, relayé bientôt par un troisième album actuellement en phase de composition.

D’un point de vue musical, les Australiens s’apparentent à un mélange entre la puissance et l’inventivité créatrice de The Dillinger Escape Plan et les péripéties harmoniques et rythmiques de Car Bomb, agrémenté de ce travail identique sur l’expressivité de la voix quelque peu inspirée par celle de Mike Patton. Cette seconde saison renferme des passages sacrément jouissifs, notamment lorsque la brutalité intelligente de « Army of the Vigilant » laisse par exemple place à des dérives grind mâtinées de jazz ahurissantes. Les idées ne manquent pas et tournoient si vite que l’auditeur est pris dans une course effrénée sans avoir le temps de se ménager. La production laisse les sonorités métalliques se gonfler afin d’exprimer la souffrance inhérente à l’enfermement entre quatre murs.

Une cellule de prison cinq étoiles pour un groupe qui n’en vaut pas moins, la perspective s’avère plus que réjouissante. Malgré ce besoin constant de brutalité, cet album comporte son lot de rebondissements et de retournements de situation dignes des plus grandes séries. L’auditeur se voit manipulé par un scénario musical rondement ficelé qui lui demandera toute son attention s’il ne veut pas se retrouver rapidement submergé par un flot trop intense d’informations.