Symbolyc - Engraved Flesh

26/10/2009

Par Nicolas Soulat

Label: My Kingdom Music

Site:

Rassurant n’est peut-être pas forcement le premier mot qui vient à l’esprit en se plongeant dans le travail de Symbolyc, or il résume à n’en pas douter un sentiment qu’il convient d’évoquer ici. L’Italie qui n’est résolument pas réputée pour dissimuler des armes de destruction massive propose une formation qui a le mérite de mettre les poings sur les « i ». D’ordinaire réservés aux scènes polonaises, nordiques ou encore floridiennes, tous les ingrédients typés metal extrême ont pourtant été magnifiquement digérés quitte, éventuellement à étouffer la petite touche italienne qui se distille si facilement quels que soient les supports artistiques. Inutile cependant de s’attarder sur ce détail, le cadre est posé et ne bougera quasiment pas tout au long de cette bonne demi-heure d’agressivité maîtrisée.

La production plutôt réussie rend l’écoute claire et précise des compositions, en démontrant au passage le professionnalisme de l’équipe qui échappe avec classe au piège de la violence gratuite et amateur à la portée de n’importe quel « apprenti home-studiste ». Pourtant, entre les assauts de double pédale et l’agressivité des guitares, les harmonies ne s’octroient aucune fantaisie et suivent une route balisée qui expose notamment la principale faille de l’album : la prévisibilité. Non pas dans les accroches rythmiques ni dans les rebondissements, mais dans les choix mélodiques qui, si ils avaient été plus couillus ou assumés auraient pu renforcer brutalité et tension. Les quelques sorties de route acoustiques de piano (un peu mécanique) et de guitares ne pourront compenser ce petit manque d’audace qui empêche toute attaque frontale de blesser qui que ce soit.

Maintenant, malgré ces défauts quasi éliminatoires pour certains, pourquoi qualifier Engraved Flesh de rassurant ? Simplement par équilibre car à coté des génies qui savent prendre les bons risques en transcendant les genres, il faut une contrepartie qui perpétue les traditions et qui se charge d’orienter plus sagement la jeunesse vers les pères fondateurs. C’est cette accessibilité mais également la puissance et la maitrise de l’exercice qui empêchent Symbolyc de sombrer dans l’échec. Le plus difficile à présent reste de se construire une personnalité.