Days Before Tomorrow - The Sky Is Falling

15/10/2009

Par Dan Tordjman

Label: Autoproduction

Site:

Il y a des groupes qui n’ont pas froid aux yeux et ce, dans tous les sens du terme, au point de pas hésiter à s’acoquiner avec Ron Nevison (producteur entre autres de Led Zeppelin) et Earl Cohen (Tina Turner, Pink). Days Before Tomorrow fait partie de ces formations qui ont de l’audace à revendre et en possèdent suffisamment pour proposer un album-concept, exercice de style qui se veut, selon les saintes lois progressives, irréprochable.

Ces musiciens du New Jersey sont ainsi parvenus à assimiler toutes les règles du genre, en digérant par exemple un grand nombre d’influences sans que l’une d’elles ne prenne le pas sur les autres. Et pourtant, pouvoir extraire ainsi la substantifique moelle de groupes tels que Queen, Spock’s Beard, Porcupine Tree ou Dream Theater, sans pour autant tomber dans l’indigestion, n’est pas chose aisée ! Il faut souligner également que les Américains s’avèrent être des instrumentistes au toucher fin, avec notamment un chanteur extraordinaire en la personne d’Eric Klein, dont l’organe vocal fait véritablement office d’électron magnétique positif.

Il convient enfin de saluer cette capacité à fondre toute une cohésion instrumental à des refrains accrocheurs, comme en témoigne «  Wrong » aux forts relents de rock FM ou « Can’t Go Back » dans un esprit bien plus pêchu. Il va sans dire que The Sky is Falling plaira aux amateurs de rock progressif teinté d’une touche mélodique. Un groupe qui frappe très fort d’entrée et vient jouer des coudes auprès d’It Bites, A.C.T. ou des Néerlandais de Splinter.