Kumina.org - Entropia

13/10/2009

Par Jean-Philippe Haas

Label: Autoproduction

Site:

La Finlande n’est pas exactement le pays duquel on s’attendrait à voir surgir un groupe comme Kumina.org : ce trio – devenu quintette depuis la sortie en 2008 de Entropia – ne pratique en aucun cas un quelconque metal, mais une fusion jazz-rock proche de ce que proposent les Américains de Niacin, et dans une moindre mesure le ténor du genre qu’est Return to Forever. Apparu récemment sur l’énième projet Colossus Tuonen Tytär II, album hommage au progressif finlandais des années soixante-dix, le groupe avait su tirer son épingle du jeu par la fraîcheur de son interprétation. Sur ce premier album studio, les musiciens reconnaissent leurs références mais se démarquent par une réelle volonté d’apposer une touche personnelle à leur travail. Véritable VRP des claviers, Ahmed Ahonen aligne sur la dizaine de titres de l’album les plus grands noms de sa panoplie (Korg, Roland, Kurzweil, etc.) et badigeonne le tout de sonorités émulées du Hammond B3, garantes d’un certain cachet vintage. Il parcourt ainsi les quatre dernières décennies d’utilisation du synthétiseur dans le rock, pour le meilleur et parfois pour le pire ! Jukka Packalén tente d’effectuer le même grand écart sur sa guitare, qui flirte par moments avec des vigueurs modernes. On ne parlera pas de coup de maître, mais grâce à ce premier essai, Kumina.org devrait sans peine réussir à attirer l’attention.