en DECLIN - Domino / Consequence

12/10/2009

Par Jérôme Walczak

Label: My Kingdom Music

Site:

De ce côté-ci des Alpes, ces Italiens au nom étonnant ne brillent guère par leur renommée. Domino / Consequence, leur deuxième album, propose un ensemble assez abouti et harmonique, un rock progressif propre et relativement relevé où quelques influences familières se désignent d’elles-mêmes, notamment celle des Américains d’A Perfect Circle (du rocailleux Bill Howerdell). En Declin privilégie la rugosité des guitares, assez bien environnées par une batterie fort discrète et une production soignée (un des points les plus remarquables à souligner de la part de la maison My Kingdom Music, qui livre enfin aux auditeurs des pièces au son clair et lisible).

Tranquille à défaut d’être doux, chaque titre est convenablement charpenté, investi d’atmosphères aérées qui se dégustent avec aisance. Si la musique présentée ici est d’honnête facture, l’absence d’originalité ne permet pas à la formation de tirer son épingle du jeu, à quelques exceptions près : «  Naiive  » et ses développements successifs aux sonorités à l’italienne se révèlent particulièrement prégnantes ; son refrain typé « variété » est véritablement accrocheur, et l’on se prend à rêver à des latin lovers susurrant leurs paroles séduisantes tandis que des hordes de fans mouillent leurs chemises, à défaut d’autre chose, et implorent les artistes de les faire monter… sur scène. Une ballade réussie qui provoque quelques dignes émois hormonaux (ce que A Perfect Circle ne parvient que très mal à proposer, mais avec une voix de garagiste, on le comprend aisément).

L’autre petite curiosité, c’est bien entendu la reprise des Beatles (« While My Guitar Gently Weep »), interprétée par de très bons élèves et qui pousse à se dire que très honnêtement, ce disque vaut la peine d’être entendu, même s’il est à craindre qu’il sera à tous les coups noyé sous la masse pléthorique des productions similaires de ces derniers mois.