Taurus & Pisces - Inertia

05/10/2009

Par Christophe Gigon

Label: Autoproduction

Site:

Un duo hollandais qui, sur son site Internet, ose se présenter comme un couple de créatifs à l’instar des fameux No-Man (Steven Wilson et Tim Bowness) ou Backfield (Steven Wilson et Aviv Geffen), voilà qui est fort de café ! Naturellement, il faut mettre de suite un terme à de vaines montées d’adrénaline chez les amoureux des excellents binômes musicaux nommés. Si les neuf titres d’Inertia s’écoutent avec un certain plaisir, ils sont loin de posséder le charme parfait et définitif des morceaux du dernier Blackfield, l’indétrônable II. A la charge de Taurus & Pisces, on regrettera une voix nasillarde, ordinaire et poussive qui, si elle n’apparaît jamais comme fautive, s’avère trop passable pour dégager quelque supplément d’âme à l’ensemble. L’influence des travaux les plus mélancoliques du boulimique Steven Wilson (Porcupine Tree, Blackfield, No-Man) reste parfaitement assumée par la formation qui, dans son genre, propose un premier album plutôt bien troussé, à la production certes un peu pâteuse et à mille lieues de celle du Britannique binoclard. Si les ambitions du duo semblent de bon aloi, force est de constater, une fois de plus, qu’il y a souvent loin de la coupe aux lèvres. Mais deux doigts d’Inertia, pourquoi pas ?