Mindslaved - T(h)ree

29/09/2009

Par Nicolas Soulat

Label: Autoproduction

Site:

Que les gérants de la cour des grands se réveillent car il va certainement falloir faire quelques travaux pour accueillir un nouveau pensionnaire. Gravitant autour de la sphère Hacride et de son fer de lance ingénieur du son en chef Franck Hueso, les Tourangeaux proposent un EP d’une bonne demi-heure qui réconcilie, une fois n’est pas coutume, metal et diversité.

S’autorisant quelques escapades synthétiques, mariant chaleur des sons clairs et silences, diluant les rebondissements dans quelques expérimentations harmoniques et mélodiques, cette prise de risque, qui apparaît comme franchement casse-gueule sur le papier, est gérée en professionel et passe haut la main les étapes préliminaires. Les compositions qui usent de différentes méthodes, entre le coté percutant des riffs à saccades et l’emploi de rythmiques dansantes aux accords pertinents, révèlent quelques trésors et confirment l’intelligence du groupe dans sa quête d’individualité.

Beaucoup de stéréotypes sont mis à mort en direct pour laisser la place à de véritables sursauts de génie (en cherchant bien loin des influences traditionnelles telles que Gojira ou Opeth pour ne pas les nommer, Cocteau Twins pointe notamment le bout de son nez). Et dans ce déluge d’ambiances et de richesse trop rares pour un paysage français, où le simple fait de poser ses « maracas » sur la table est disqualifiant, on pourra malgré tout déplorer l’absence de cohérence singulière qui tend à rendre l’écoute contraignante et chassera comme d’habitude une certaine frange du public qu’il convient de flatter avec des arguments plus directs et matures.

Très efficace, le chant atteint toutefois vite quelques limites et expose une certaine monotonie hors-sujet dans cet univers pourtant si aguichant. Quelques défauts qui seront très vite effacés si replacés dans une démarche plus assumée, en ajoutant par exemple plus de claviers ou de samples, et en développant davantage certaines parties trop éphémères pour transformer la curiosité en addiction. A défaut de faire tomber les têtes, faisons au moins tomber les chapeaux.