Believe - This Bread Is Mine

21/09/2009

Par Christophe Gigon

Label: Metal Mind Productions

Site:

Ce troisième album marque le retour de la formation polonaise connue des amateurs de rock néo-progressif classique, formée sur les cendres de feu Collage, les autres ayant quant à eux fondé l’entité Satellite. Du fait de la défection de l’irrésistible Tomek Rozycki (ex-vocaliste des premières productions de Collage) après le second disque Yesterday Is a Friend (2008), il ne reste aujourd’hui que le sensible guitariste Mirek Gil, au son reconnaissable entre mille et très proche de celui de Steve Rothery de Marillion.

Sachant que l’identité sonore de Believe résidait dans l’amalgame réussi des envolées de six-cordes lyriques et émouvantes et de la voix « cassée » de leur chanteur d’alors (sans oublier l’apport original du violon de la délicieuse Satomi), il est à craindre que cette nouvelle sortie ne rate le coche par le choix de s’adjoindre les services d’un (très) jeune inconnu du public au chant : Karol Wroblewski, à l’identité franchement peu marquée.

A oublier donc ce qui constituait au moins cinquante pour cent de la signature unique de cette troupe. La musique proposée par le quintette apparaît dorénavant comme nettement plus standard. Et ce n’est pas la voix passe-partout de leur nouvelle recrue qui change la donne ! Certes, le créneau choisi reste porteur (Marillion, Porcupine Tree, Riverside), pourtant aucun charme ou autre ambiance propres à l’alchimie des musiciens ne se dégagent de ce disque. Serait-ce leur premier faux-pas ? Peut-on encore croire à un futur salvateur ? Il ne reste plus qu’à l’espérer fermement.