The Vital Might - Red Planet

04/09/2009

Par Jean-Philippe Haas

Label: 10t Records

Site:

Initialement autoproduit en 2008, le second album de ces Américains connaît aujourd’hui une seconde vie dans une version remaster, grâce à une signature chez 10t Records. Ce power trio a gardé les éléments les moins contraignants du prog (belle maîtrise technique, écarts aux structures classiques, passages instrumentaux) pour les mêler à une immédiateté et un son actuel qui permettent d’entrer facilement dans la danse. Red Planet balaie ainsi assez largement le spectre du rock, empruntant autant à Muse (« Phantom Spaceman »), qu’à Rush et U2 (« Saturday ») ou The Mars Volta (« Superstitious Wish », « Trouble »), et plus généralement au rock indépendant (« Sleeping Beauty », reprise de A Perfect Circle), post-rock compris (« Chime »). Du moins en est-il ainsi pour la musique, car du point de vue vocal, Andy Milk se situe assez loin de ces références, évoquant parfois Paul Menel (ex-IQ). « The Truth » aurait d’ailleurs pu figurer sans jurer sur Nomzamo ou Are You Sitting Confortably?. Une grande partie du public progressif, voire rock tout court, trouvera son compte dans ce disque moderne et contrasté qui prend de la hauteur et de l’ambition au fil des titres.