Man Must Die - No Tolerance for Imperfection

02/09/2009

Par Nicolas Soulat

Label: Relapse Records

Site:

Œuvrant dans un espace métallique hautement radioactif, malheureusement pollué par des formations convaincues que la saleté et le chaos aiguisent leur capital agressivité, quel vrai plaisir d’accueillir ici un dangereux pro du travail bien propre et bien fait ! Impossible en premier lieu de ne pas tailler le bout de gras sur la précision atomique de la production : une véritable réussite. Malgré une basse noyée, la cohérence spectrale est monumentale et colle au tympans dès les premières microsecondes, exposant dans la foulée des musiciens-bouchers chirurgicaux en totale symbiose avec leur propos.

Affutés comme leurs congénères Necrophagist ou Cannibal Corpse, ces valeureux Écossais portent un sérieux coup aux légendes immortelles et plantent un décor pas piqué des hannetons : l’homme doit mourir et rien de plus efficace pour s’y préparer que de recevoir une bonne volée de blast beat en pleine poire, tout comme l’explosion de guitares à la tête d’un pauvre marchand de pommes qui passait par là, alternant (cran d’)arrêts incisifs et trémolo assassins. Man Must Die ne laisse aucun répit. La frappe rythmique mélange en outre à merveille le grain des différents instruments tout en se permettant quelques escapades groovy évoquant les grande heures de feu-Pantera.

Diantre, existe-t-il une faille dans cette machine infernale qui proclame la tolérance zéro pour l’imperfection ? Y a-t-il quelqu’un pour venger cet infortuné marchand de pomme ? Le héros demeure encore en sommeil vue l’absence totale d’envolées ou de mélodies accrocheuses. Les soli affaiblissent considérablement ce colosse dans sa longue épopée vers la postérité et ce ne sont clairement pas les vaines tentatives en forme de son clair et de claviers, ni même les agréables parfums rappelant les rue froides de Göteborg, qui renforceront sa carapace à travers le temps. Il ne manque que cette petite touche de classe et cet intervalle délicat qui viennent parfois tempérer la violence, lui apportant paradoxalement un nouveau souffle. Les fidèles s’en contenteront et s’inclineront devant tant de maitrise et de conviction. Les autres laisseront intelligemment la mécanique se fatiguer.