Camembert - Clacosmique EP

27/08/2009

Par Jean-Philippe Haas

Label: Autoproduction

Site:

Eh bien non : Camembert n’est pas un groupe de progressif japonais. Inutile donc de chercher le moindre lien de parenté entre le symphonisme pompier des Nippons de Fromage et la fusion exubérante de ce jeune septuor alsacien. C’est plutôt avec le Camembert électrique de Gong qu’il est possible de trouver quelques similitudes. Mais au jeu des ressemblances, on est loin d’avoir fait le tour : ce clacos-là fleure bon le jazz débridé, la fantaisie de Frank Zappa, le funk et le reggae, un peu comme si Herbie Hancock s’était associé à Henry Cow pour écrire la bande originale d’un film de la blaxploitation. A la fois très écrites et libertines, les compositions (coulantes, cela va de soi) de Clacosmique possèdent une force évocatrice, cette faculté rare de faire naître des images par la musique. De la harpe, des cuivres et une jolie palette de percussions apportent aux six titres de ce mini album des accents inattendus, des couleurs chaudes, exotiques ou même moyenâgeuses. L’impertinence, la bonne humeur et les soli décomplexés finissent de remporter l’adhésion générale. Il ne reste plus à ces artisans fromagers qu’à affiner leur recette, à lui donner une patte (molle, cela va de soi) toujours plus personnelle, et le tour sera joué. Puisse l’album annoncé pour 2010 devenir une AOC incontournable.