Arpia - Racconto d'inverno

19/08/2009

Par Christophe Gigon

Label: Musea

Site:

En proposant ce troisième album, le projet du chanteur et multi-instrumentiste Leonardo Bonetti affirme d’emblée une forte identité et un goût du risque par cette collection de titres acoustiques aux volutes parfois symphoniques, qui complète le roman éponyme rédigé par le chef d’orchestre transalpin. Il suffit d’imaginer les précédents travaux du même acabit de Peter Hammill accompagnés des mythiques claviers analogiques de Francis Décamps (Ange). Cette forme épurée n’a nul besoin de corde électrique pour durcir le ton, preuve que la démarche fonctionne en tout point. Exclusif à la langue de Dante et pouvant rebuter à tort la frange la plus irréductible des « rockers » purs et durs, le chant se partage entre le maître de cérémonie et Paola Feraiorni au timbre certes de toute beauté, mais guère original. Un batteur et un second guitariste agrémentent l’équipe et permettent à ce disque, très agréable à écouter et doté d’une essence rare, de ne jamais sonner comme une énième autoproduction d’une seule et même personne.