Talibam! - Boogie in the Breeze Blocks

17/07/2009

Par Aleksandr Lézy

Label: ESP-Disk'/ Orkhestra

Site:

La carte de l’humour en musique se perpétue cette fois-ci avec Talibam!. Ce duo new-yorkais emploie à sa manière les ingrédients du grand chef Zappa dans une décoction originale, divertissante et stimulante. Kevin Shea, croisé dans nos pages avec son projet Hey!tonal et Matthew Mottel, respectivement à la batterie et au piano et autres claviers, ne sont pas issus du jazz mais se sont tournés par hasard sur Boogie in the Breeze Blocks vers un free-jazz ouvert à toutes influences. Les deux énergumènes représentés sur la pochette de l’album, tels deux geeks bobos, additionnent à leur écriture principalement instrumentale, reliée par une grande diversité d’intervenants sur les différents morceaux, ce qu’ils nomment des vox populi créant au sein de l’histoire des dialogues délirants. Sur fond de fusion des genres rock, punk voire reggae bien déglingués rappelant le premier album de Naked City, les douze titres s’enchaînent avec homogénéité. Une musique qui n’est en fin de compte qu’un postulat de départ pour justifier la déconstruction de ces déroutantes circonvolutions. Certains morceaux révèlent notamment des grooves intéressants et des mélodies déjantées finement mémorisables. La surprise vient justement de ce côté intelligible : l’expérimentation n’existe pas en tant que telle, elle arrive par hasard et ne s’avère pas être une finalité. Les Talibams au décidément récurrent point d’exclamation osent danser le boogie pendant quasiment quarante minutes. C’est free mais pas cassé, jazz mais pas trop, une bonne découverte à approfondir.