Pensées nocturnes - Vacuum

16/07/2009

Par Christophe Gigon

Label: Les Acteurs de l'ombre Productions

Site:

La pochette, le titre et les morceaux de cet album sombre ne semblent laisser planer aucun doute sur le genre de musique que Pensées Nocturnes propose : du black metal comme on trouve à la louche chez tous les (bons et tenaces) disquaires spécialisés. Vacuum n’en est rien. Ce premier effort solo d’un compositeur et multi-instrumentiste français connu sous le nom de Vaerhon, invite à un long voyage mélancolique, harmonieux et envoûtant, puissant, sonique et terrifiant. Aux carrefours de la musique de chambre et du metal le plus extrême (en passant par le blues avec l’étonnant « Coup de bleus »), les six titres qui composent cet album risquent fort de pétrifier le néophyte obtus. L’ouverture d’esprit apparaît comme le seul sas d’entrée possible pour qui souhaite prétendre pénétrer dans l’antre aux milles surprises.

Subtil et fin, ce produit artisanal masterisé au fameux BST Studio saura captiver l’auditeur curieux. Les vocaux réduits à de simples borborygmes sauvages peuvent se présenter comme rédhibitoires pour une frange du public non coutumière de cet usage. En revanche, la majeure partie des passages qui forment cet « ensemble auditif dépressif » reste étonnamment calme et mélodieuse, à l’instar d’Opeth et de leurs séquences les plus douces. Le jeu d’ombre caresse les sens, ainsi l’impression que Mike Oldfield résonne tel un spectre à nos oreilles est ici dépeinte dans de courtes et superbes séquences de guitare classique.

L’utilisation intelligente d’instruments aussi divers que la clarinette, le basson, le piano, le cor, le glockenspiel, le violon et autres outils acoustiques rend ce produit absolument unique en son genre et rééquilibre les moments les plus appuyés et les plus braillards qui n’apparaissent pas comme les plus intéressants, ni les plus innovants. Si l’écoute sans interruption des soixante minutes que compte ce disque noir peut s’avérer pénible, il s’avèrerait probablement judicieux de le conseiller aux mélomanes à la sensibilité exercée.