Fromuz - Overlook

03/07/2009

Par Jean-Philippe Haas

Label: 10t Records

Site:

Fromuz franchissait en 2007 le mur de l’anonymat avec Audio Diplomacy, album instrumental certes imparfait mais haut en couleurs et touche-à-tout. Overlook confirme le potentiel des Ouzbèques et tente d’embrasser une palette encore plus large de styles, au travers de cinq compositions dépassant toutes les dix minutes. La première d’entre elles, « Stone Salad » n’est pas la plus réussie. Les huit premières minutes caressent l’auditeur dans le sens du poil à l’aide d’un rock progressif à la fois classique et moderne, bien produit et dans l’air du temps grâce à une rythmique lourde et efficace. Suit une digression aussi inattendue qu’incongrue, cheveu sur la soupe un peu vain avec ses quatre minutes d’improvisation à la limite du free jazz, avant que l’ensemble ne finisse par retomber sur ses pattes fragiles. Si ce titre laisse une impression de collage, les autres combinent heureusement les genres de façon plus adroite. « Return to W.I.T. » illustre ce dosage équilibré, presque alchimique, cette combinaison savante d’influences les plus variées. Mais s’il fallait retenir une seule évolution dans cet Overlook par rapport à son prédécesseur, ce serait sans conteste l’entrée de sonorités heavy, impression renforcée par une production en nette amélioration. De nombreux passages, lorsqu’il ne s’agit pas d’un titre entier (« Crashmind »), témoignent d’un durcissement flagrant du propos musical. Un choix qui attirera peut-être davantage de nouveaux sympathisants qu’il n’en éloignera d’anciens. Fromuz a su corriger les imperfections qui handicapaient leur précédente production et à franchir une nouvelle étape dans le perfectionnement de son Art. Il en faudra cependant une autre pour accéder au cercle très fermé de la Ligue 1 du progressif classique.