Aïghetta Quartet - Acoustic World

28/01/2009

Par Mathieu Carré

Label: Autoproduction

Site:

L’Aïghetta Quartet fait un peu le chemin inverse d’un Steve Hackett parti du progressif pour se rendre vers un répertoire plus conventionnel. Composé de guitaristes chevronnés (avec notamment la présence de Philippe Loli, virtuose ayant écumé le monde en présentant des récitals classiques), le quatuor monégasque fait évoluer dans cet album datant de 2000 sa musique vers des horizons plus ensoleillés. Oubliées la musique contemporaine, les partitions d’Anthony Burgess (!!!) ou l’accompagnement de John McLaughlin sur des reprises de Bill Evans (Time Remembered disque indispensable s’il en est) : place aux compositions personnelles des membres du groupe qui gardent évidemment leur excellence technique à leur service. Le chant navigue d’une guitare à l’autre avec aisance, on retrouve des trémolos attendrissants (« Blue Quartet » aux faux airs de Pat Metheny sous le soleil), des ostinatos pour soutenir les mélodies, et le charme agit. Les influences classiques restent très prégnantes mais bien assimilées et associées à des sonorités notamment espagnoles (« Granizado de Limon »). Les esprits chagrins regretteront l’absence relative de prise de risque, le peu d’improvisation et l’utilisation restreinte des capacités de leur instrument. Mais l’Aïghetta Quartet n’avait pas pour objectif de faire un nouvel étalage de leur agilité. Il navigue ainsi au sein d’ambiances rappelant souvent le dernier disque du trio De Lucia – MacLaughlin – Di Meola : peu de folie, une maitrise parfaite, des thèmes harmonieux bien mis en valeur. Assurément de quoi attirer un public moins classique que d’ordinaire.