Opram - Live

22/01/2009

Par Jean-Philippe Haas

Label: Slap

Site:

Un album en concert ? De trente minutes ? Qu’est-ce à dire ? De la part des auteurs du remarqué Mon temps et mon espace, on s’attendait plutôt à une nouvelle production studio bien garnie et la confirmation d’un talent prêt à exploser. Hélas, il ne s’agit que de cinq titres live agrémentés de deux extraits vidéo. Ce disque est toutefois loin de relever de l’arnaque commerciale. Les titres audio, tous inédits, rappellent à notre bon souvenir le style assez peu conventionnel des Français, équilibre précaire mais maîtrisé entre un rock mélodique qui va à l’essentiel et un prog metal assagi qui se serait dévêtu de ses forfanteries instrumentales à rallonge. Les deux publics en auront ainsi largement pour leur argent, soit au travers de titres plutôt directs, de la subtilité des arrangements, soit avec des compositions qui s’aventurent franchement en terres progressives : l’instrumental « Le singe malin » évoque Dream Theater période Derek Sherinian tandis que « L’homme sans fin » et « L’armée de la paresse » distillent alternativement puissance et finesse. Le chant de Devy Diadema, également guitariste, est parfaitement adapté à ce registre où la mélodie reste centrale. Côté vidéo, les clips proposés sont extraits de deux concerts différents… où l’on découvre qu’Opram, au-delà de sa prestation quasi sans faille, occupe plutôt bien la scène. Sans être des monstres de présence, les membres de la formation semblent heureux de jouer et communiquent du mieux qu’ils peuvent leur enthousiasme. A noter que depuis ces concerts, Christine Villiard a remplacé Jérémy Joubert à la basse. Avec cette nouvelle configuration, souhaitons ardemment que le groupe ne nous laisse pas sur notre faim la prochaine fois et que se produise enfin l’explosion tant attendue par la livraison d’un l’album ultime !