Moongarden - Songs from the Lighthouse

20/12/2008

Par Jean-Philippe Haas

Label: Galileo Records

Site:

Pendant une dizaine d’années, Moongarden a évolué dans la catégorie « second couteaux du néo prog’ / prog’ symphonique ». Malgré une approche plus diversifiée que la moyenne, le groupe italien n’a jamais vraiment réussi à percer dans ce microcosme déjà fort encombré. Auteur de quelques albums passés inaperçus dans les années quatre-vingt-dix, il a peu à peu pris de l’ampleur, de l’assurance, de la personnalité, pour aboutir finalement au très beau Round Midnight en 2003. Cinq ans plus tard, Songs from the Lighthouse confirme cette jolie émancipation.

Les codes et structures qui enferment et parfois sclérosent la créativité des groupes de progressif classique sont ici considérablement assouplis, modernisés. Les points forts de cet album sont nombreux : le chant râpeux (et sans accent « latin » !) de Simone Baldini Tosi, qui se situe entre Daniel Gildenlow et John Mitchell, le mariage réussi entre les sonorités du néo progressives et celles du prog moderne, l’alternance entre des compositions tout en climats, qui s’apprécient sur la longueur et des titres plus directs, plus immédiats, à l’instrumentation plus sobre. Ainsi, Moongarden s’éloigne de la « tradition italienne » en développant des atmosphères qu’on a plutôt l’habitude d’entendre chez Carptree ou Gazpacho. Entre la sobriété du piano, du violon, de la guitare classique et la débauche de grandiloquence soutenue par le Mellotron notamment, les ambiances sont variées, plutôt sombres, parfois longuement développées et renforcées par des tempos lents.

S’il existait une catégorie « groupe qui confirme enfin son potentiel », Songs from the Lighthouse figurerait probablement dans les habituels bilans de l’année 2008. A ce rythme de parution, Moongarden n’acquerra sans doute pas le statut de groupe incontournable avant quelques années, mais cet album marquera suffisamment les esprits progressifs pour permettre aux Italiens de composer en toute quiétude un digne successeur.