Rational Diet - At Work

06/12/2008

Par Christophe Manhès

Label: AltrOck Productions

Site:

Comme dans la légende de la Bête, derrière l’apparence grotesque de sa pochette, At Work dissimule une matière précieuse, sorte de semence parfaite nait de la communion entre la sensualité acoustique d’un quatuor et de l’énergie d’un rock étonnament direct. Dit sans fioritures, comprenez que cet album est une nouvelle tuerie du Rock In Opposition.

At Work résulte du brio du talent et l’humilité de l’artisanat ramassé en un style porté à maturité, comme le feraient d’intransigeants alambiqueurs avec leur distillation philosophale. Les alchimistes biélorusses de Rational Diet ont tiré toutes les leçons de leurs deux premières expériences discographiques, trop entortillées, pour nous concocter cette fois-ci une œuvre réellement achevée. Ils ont réussi presque l’impossible en rendant immédiat, pour tout dire très rock’n’roll, une complexité d’écriture digne des plus grands compositeurs du vingtième siècle. Quand on réfléchit à cette fusion idyllique entre deux mondes qui ne se sont pas toujours rencontrés pour le meilleur, on se rend compte de l’étonnante géographie dans laquelle se caractérise le style de cette musique. Elle se situe très exactement à l’épicentre de la musique pour chambre du génie russe Dimitri Chostakovitch et des univers sophistiqués d’Art Bears, Univers Zero et Thinking Plague. Et sans oublier un je-ne-sais-quoi de romanesque, dans le goût de la littérature de l’Est, proche des mondes singuliers de Gogol et Kafka. Qui dit mieux ?

Impossible d’extraire un composant plus qu’un autre. Des quelques taffes d’orgue à la féerie des voix, de l’intelligence du programme à la production, il n’y a rien à redire de cet At Work. Pour saisir la saveur de ce suc magnifique, il suffit de vous glisser dans les pavillons les dix petites minutes de « Condemended ». Puissant et rigoureux, ce titre saisit. Puis laissez s’écouler sans transition les brèves minutes apaisées de « On Tuesdays ». Vous verrez, l’effet est garanti.