Rewiring Genesis - A Tribute to the Lamb Lies Down on Broadway

24/11/2008

Par Jérôme Walczak

Label: ProgRock Records

Site:

Une jolie surprise – oui, c’est vrai, il ne faut pas dévoiler la teneur de la chronique dans les trois premières lignes me dit la patronne, mais attendez, nous allons argumenter posément et musicalement, crénom, et puis pour une fois qu’un album hommage est bon. Honnêtement, une reprise d’un des plus grands disques du XXème siècle pouvait légitimement faire frémir plus d’un amateur : deux options s’offrent en général. Tout réorchestrer à la sauce moderne avec des bouzoukis, des soupirs, des bruits de diesel, des yodles introspectifs et Björk dans les chœurs (mauvaise option) ou, plus simplement, caresser tranquillement le chef d’œuvre, en y ajoutant sa petite touche personnelle, mais sans non plus mener la révolution, parce que la chose est fragile et respectable. C’est ce second choix qu’a opéré Nick D’Virgilio, le batteur de Spock’s Beard. Là, il s’amuse et nous entraîne joyeusement dans une visite qui n’est certes pas franchement audacieuse mais qui se laisse très agréablement déguster. Les arrangements ont été particulièrement bien pensés (des chœurs pour « The Lamia », on se croirait chez Ayreon), une production propre, pour le coup très contemporaine. En d’autres termes : un nettoyage respectueux. La voix de D’Virgilio ressemble à s’y méprendre à celle de Ray Wilson, ce qui est finalement bien ironique, celui-ci étant le chanteur du tout dernier album studio de Genesis, Calling All Stations. Ce mélange confère à ce petit cadeau de Noël tous les ingrédients de la réussite. Que dire d’autre sur ce disque plus que connu ? The Lamb est une institution, un chef d’œuvre absolu, et lui rendre hommage de façon aussi directe et réussie pouvait être une gageure : il n’en est rien. Ce disque permettra sans doute à certains de redécouvrir l’un des phares des années soixante-dix. Des œuvres d’une telle teneur manquent aujourd’hui, c’est peut-être ce que Rewiring Genesis a voulu nous signifier ? N’hésitez pas !