Il cielo di Bagdad - Export for Malinconique

20/11/2008

Par Djul

Label: RecBedRoom Records

Site:

Un chroniqueur lassé pourrait s’esclaffer : « mais à quoi bon ? ». Inondé par les productions estampillés « post-rock », il relèverait que nombre de formations majeures du genre ont sorti leur disque cette année, qui se révèle un grand cru pour Radiohead, Sigur Ros ou encore Mogwai. Si on ajoute à cela que des formations inconnues, comme les danois de Mimas, ont su rallier les suffrages, alors oui, la question reste toujours belle et bien tenace !

Toutefois, cette lassitude ne justifierait pas un manque d’attention à l’égard de ce Export for Malinconique de ces Italiens sous ce patronyme qui suffit à éveiller l’intérêt. Tout au long d’une demi-heure, on découvre un rock atmosphérique serein voire aérien. Principalement instrumentale, la musique se focalise sur de petites envolées circonscrites à une poignée de minutes. Outre le format, les mélodies aident à s’approprier rapidement le disque. Les musiciens lorgnent même vers la musique ambient, dans un genre que Steven Wilson ou Brian Eno n’aurait pas renié (« Save Your Forest »). Ils emploient également le vocoder comme le ferait les Versaillais de Air (« A Day of Wool »). On retrouve enfin un côté shoegaze quand les amplis sont branchés, évoquant le meilleur de M83 (le doublé « L’ultimo gesto » et « Magic Bus »).

Dans des climats très éloignés des chemins tortueux de The Hawk Is Howling, dernier album de Mogwai, ou des délires psychédéliques de Med sud i eyrum vid spilum end de Sigur Ros, il manque indéniablement la touche de génie à Export for Malinconique pour le hisser au niveau de ces cadors. Il accompagnera cependant élégamment nos rêveries avec ces morceaux lumineux, pour peu que le quota de post-rock de tout à chacun ne soit pas épuisé en 2008.