Supersister - Pudding en Gisteren (rééd.)

16/10/2008

Par Christophe Gigon

Label: Esoteric Recordings

Site:

Les Pays-Bas ont de tout temps constitué une mine d’or pour le rock sous toutes ses formes. Parmi les grands oubliés de l’autre pays du fromage, il est grand temps de rappeler à notre bon souvenir Supersister, une formation de quatre personnes qui proposait alors une musique mi-pop, mi-prog et mi-« foutraque », dans le sens sympathique du terme.

De Camel ou Caravan à Zappa, tout le spectre du rock progressif des années soixante-dix est balayé, pour le meilleur plus souvent que pour le pire. Les compositions commencent comme des petites perles pop pour évoluer en folles symphonies incontrôlables. A cet égard, le premier (et célèbre) morceau de Pudding en Gisteren, « Radio », est très représentatif de l’architecture des morceaux de Supersister. La troupe hollandaise fait néanmoins figure de parent pauvre quand il s’agit de raviver les souvenirs musicaux de l’époque. A côté des grands noms du genre.

Pudding en Gisteren (« Pudding and Yesterday » dans la langue de Shakespeare) est leur troisième album sorti à l’origine en 1972, qui se voit aujourd’hui luxueusement réédité (ainsi que les trois autres albums du groupe) par un label audacieux qui porte bien son nom : Esoteric Recordings. Le son est excellent et le travail de remastérisation, époustouflant.

Une série de rééditions bien sympathiques et pas si anecdotique qu’elle n’y paraît. L’écoute de ce malicieux dessert batave ouvre l’appétit pour l’œuvre entière qu’il doit être bon de déguster par le menu. Heureuse surprise !