RC2 - Future Awaits

09/10/2008

Par Christophe Gigon

Label: ProgRock Records

Site:

Énigmatique, ce nom ne saurait trahir les origines de ce groupe vénézuélien, formé à Caracas à l’aube du vingt et unième siècle. Future Awaits est le second album de ce quintette prometteur qui nous offre une mixture loin d’être désagréable : du rock progressif « pur jus » mâtiné de rythmes et d’instrumentations traditionnelles d’Amérique du Sud. Si Pink Floyd et Marillion restent les influences les plus évidentes, il faut compter avec l’excellente voix du chanteur, Felix Duque, au timbre proche de Michael Sadler (Saga). Si ce disque n’est pas emporté par une audace et une originalité exemplaires, il respire le professionnalisme. Célèbres dans les années quatre-vingt pour avoir officié dans Radio Clip (quatre albums réalisés entre 1988 et 1994), les membres de RC2 poursuivent un travail efficace de compositions qui tiennent la route bien que certains écueils n’ont pas pu être évités. Difficile de faire l’impasse sur les folles envolées tirant dangereusement vers Spock’s Beard, sur les passages parfois indigestes rappelant les pires moments de Yes, et les soli de guitare très, voire trop proches, de David Gilmour (Pink Floyd) et Steve Rothery (Marillion). Même les superbes mélodies jouées au piano évoquent Mark Kelly (Marillion) dans ses travaux les plus emblématiques sur This Strange Engine ou Afraid of Sunlight. Heureusement, le nouveau d’instrumentation rééquilibre le tout, bénéficiant en outre d’une production puissante et claire. La touche locale reste discrète et seul le titre « El Duablo Suelto » semble être l’unique véritable faute de goût : une chanson populaire traditionnelle réarrangée à la sauce progressive : le kitsch ultime ! Avant tout jugement hâtif, laissons cette formation au sang chaud et au nom paronomastique avec le célèbre robot de La Guerre des étoiles parfaire son art.