Giuseppi Logan - Quartet (rééd.)

18/07/2008

Par Mathieu Carré

Label: ESP-Disk'/ Orkhestra

Site:

Grace au travail et à la passion de Tom Abbs, on redécouvre ces dernières semaines de nombreux enregistrements du confidentiel label ESP-DISK’ datant des années soixante. Fouillant dans cette genèse hétéroclite de la musique improvisée, on découvre presque par hasard la météorique trajectoire de Giuseppi Logan, saxophoniste libertaire qui s’évanouit au début des années soixante-dix en laissant derrière lui trois disques, des collaborations avec les plus grands musiciens de l’époque, et suffisamment de mystère pour que l’on ne sache pas exactement si il est encore vivant…

Peu importe, la musique de Logan se nourrit de ce monde qui n’est peut-être déjà plus le sien. Secondé par le toujours inventif Milford Graves à la batterie et aux tablas (« Tabla suite ») il regarde vers l’Inde en jouant des suraigus excessifs qui ne se sont pas sans rappeler les interventions de Coltrane au saxophone / shehnai sur My Favourite Things, avant d’embrasser la misère entière par des incantations mystiques aussi approximatives que touchantes (« Dance of Satan », « Dialogue »). Puissante quand elle parle avec maladresse des malheurs du monde, la musique du quartet s’égare parfois dans des improvisations un peu stériles. On regrettera aussi que malgré tout, l’âge de l’enregistrement soit bien perceptible et que Don Pullen (piano) et Eddie Gomez (contrebasse), dont les qualités reconnues restent cachées, soient en retrait de leurs deux camarades.

Mais quelque soient ces défauts, il reste la démarche infiniment orgueilleuse de ces quatre hommes qui se sont lancés à corps perdus dans cet enregistrement radical et profondément honnête. A priori pas suffisant pour le novice, et très stimulant pour les curieux de l’improvisation qui doivent déjà dévorer les free de la passion (copyright Gérard Rouy) qu’ESP-Disk nous offre.