Believe - Yesterday is a Friend

29/05/2008

Par Christophe Gigon

Label: Metal Mind Productions

Site:

Deux ans après leur premier album, le très réussi Hope to See Another Day, la formation polonaise articulée autour de trois anciens membres de Collage (le chanteur, le bassiste et le guitariste) remet le couvert pour le plus grand plaisir de ceux qui avaient su apprécier en son temps cette musique si émouvante. Ce second service se révèle-t-il aussi succulent que l’on pouvait l’espérer ?

Il faut de sans plus attendre signaler que ce deuxième essai marque une évolution assez nette. Les amateurs se souviennent de ce qui faisait la qualité du premier album de Believe : des mélodies simples et envoûtantes, la voix éraillée et magique de Tomek Rozycki, la guitare à la Marillion de Mirek Gil et, comme cerises sur le gâteau, les ponctuations de violon bienvenues de la divine Satomi. Rassurez-vous, ces superbes atmosphères tissées par le groupe sont toujours présentes, et de quelle manière ! La nouveauté provient plutôt d’une volonté louable de se renouveler sans pour autant prendre le risque de s’aliéner la frange la plus « néoprogressive » du public. Ainsi, en plus des influences abondantes et manifestes qui apparaissaient de manière récurrente tout au long du premier album (Marillion, Jadis et Genesis période Ray Wilson), on remarquera cette fois des arrangements plus modernes (Riverside, Opeth, Tool, A Perfect Circle ou Porcupine Tree). Attention, ceux-ci restent discrets et l’essence même de Believe ne s’en trouve pas véritablement déconstruite. La guitare de Mirek Gil se révèle plus agressive, les rythmes plus syncopés (Tool) et la voix plus « possédée » (Tool et A Perfect Circle). Comme si l’on avait tenté de redonner un « coup de jeune » à une belle femme qui n’en avait pourtant pas vraiment besoin. Il est vrai qu’il est de nos jours plus vendeur d’afficher sur le livret du disque que la musique plaira aux amateurs de Porcupine Tree, Riverside et consors qu’à Pendragon et IQ ! Même l’illustration de pochette plaira aux amateurs des groupes précités ! Marketing, marketing…

Mais ne lançons pas la pierre à Believe. Leur musique reste toujours d’une grande qualité et les apports modernes qui y sont intégrés l’ont été faits avec maîtrise et naturel. Yesterday Is a Friend est un très bon album, au moins aussi intéressant que le précédent. Les passages les plus épurés sont cependant parmi les plus beaux : une guitare acoustique qui soutient la voix fragile de Tomek (« You & Me ») et les poils sont au garde à vous ! Believe continue donc son chemin en privilégiant une qualité de composition et d’interprétation jamais remise en cause. Finalement, on parle ici d’une musique fine, riche et émouvante qui ne pourra que plaire aux personnes « sensibles », donc aux mélomanes.