Albion - Broken Hopes

06/05/2008

Par Jean-Philippe Haas

Label: Lynx Music

Site:

Le label polonais Lynx Music s’est depuis quelques années fait une spécialité dans la production de groupes nationaux de rock néo-progressif. Depuis quatre albums, Albion opère dans ce genre bien codifié, avec lequel il ne prend d’ailleurs aucune latitude. Nappes de claviers, Moog, soli de guitare à la Rothery, thèmes lents, planants, conjugant finesse et puissance, toute l’artillerie habituelle est une nouvelle fois déployée sur Broken Hopes.

Avant tout, et quelle qu’en soit la genèse, le nom « Albion » est ici bien mal porté : Katarzyna Sobkowicz-Malec eût été bien inspirée de continuer à chanter dans sa langue natale comme par le passé, car son accent dessert le groupe plus qu’il ne lui permet d’étendre son rayon d’action. Les « pas-spécialement-anglophones » n’y verront que du feu, mais les habitués de la langue de Shakespeare feront sans doute la grimace.

Hormis ce détail, les Polonais excellent dans l’exercice du néo prog’, et plus particulièrement lorsqu’ils prennent leur temps pour le faire. Ainsi les parties les plus réussies, les mieux développées, qu’elles soient chantées ou instrumentales, habitent les compositions les plus longues (« The Place », « This Is The Way Where We Go » ). A l’inverse, les titres plus courts tardent parfois à décoller (« One Upon a Time », « I am »), ou sont trop convenus (la ballade « Near The End ») voire assez laborieux (« Turks Fruit »), même si quelques-uns parviennent à manier efficacement le feu et la glace (« Angel »).

Dans l’ensemble, Albion fait figure d’archétype (pour ne pas dire de cliché) du genre qu’il pratique, avec tout ce que cela comporte comme qualités et défauts. Ainsi, s’il pourra décevoir pas son manque d’ambition et de constance, Broken Hopes enchantera sûrement par ses mélodies et ses atmosphères savamment travaillées.