Carla Bruni - Lady Talonnette

31/03/2008

Par Jérôme Walczak

Label: Nico Records

Site:

On l’attendait ! Depuis que notre première Dame de France avait juré ses grands Dieux qu’elle n’abandonnerait pas sa carrière de compositeur interprète malgré ses nouvelles responsabilités, son disque était plus qu’attendu. Il ne lui aura pas fallu un mois pour réunir toute la crème de la scène progressiste française : Enrico Macias au jembé, Nicole Croisille dans les chœurs, Jean Marie Bigard en voix off dans une très tendre réorchestration de la publicité pour le cœur croisé de Playtex (« Ses copains et moi ») et évidemment, la présence inédite, pour la première fois, d’un président de la République Française sur un disque de variété française : Nicolas himself dans un duo langoureux et tendre : « La pizza de Disney ». La petite souris nous a même raconté que le Président lui-même s’était fendu de quelques textes sur ce morceau, de loin l’un des plus romantiques du disque : « Tu es à moi, tu m’appartiens et quand je regarde tes mains, je me souviens, avec émoi, que tu n’appartiens qu’à moi ». C’est beau, c’est grand, c’est adolescent, ça mérite vraiment qu’on s’y attarde. Les violons israéliens de Rika Zaraï viennent épicer avec tact cette ballade fougueuse et romantique et nous interpellent : et nous, où en sommes-nous de l’amour ? Oui, parfois, la vie est simple : une pizza, un 13 heures de Pernaud, une visite à Versailles. Carla vient nous rappeler l’essentiel, et ça fait du bien.
Bien entendu, il y a du grave dans ce disque, du social. Après tout, Carla mérite on ne peut plus l’épithète d’artiste engagée : dans « Les pièces Jaunes non merci ! », notre Carla Nationale, que dis-je ? Notre Nouvelle Marianne, descend en flèche tout ce qui la révolte : les brushing ratés de sa bien terne prédécesseur, les complets croisés de François Fillon et les moquettes des toilettes de l’Elysée, qui, à en croire notre nouvelle égérie : « cette moquette elle est terne, cette moquette elle est triste, cette moquette refoule du bec, cette moquette elle pue l’urine » : c’est la colère, l’engagement, la révolte qui s’empare de nous et nous étreint, nous mettant face à nos réalités. Après l’écoute de ce disque, vous ne regarderez plus votre canard WC de la même manière. Cette talonnette girl, elle a bien du talent. Foncez !

Grosses pépètes : 6
Vulgarité : 8
Naïveté : 8