Koun Koun - K%R

24/11/2007

Par Mathieu Carré

Label: Autoproduction

Site:

La formation tarbaise Koun Koun, qui se distingue entre autres par la présence de trois bassistes en son sein, réapparaît avec un nouvel album toujours autoproduit. Depuis EleKtra, datant de 2004, pas de bouleversement radical : les mêmes musiciens et le même amour immodéré des K majuscules, de l’échantillonnage bizarroïde, du chant au bon goût de yaourt bulgare mais surtout de la rythmique intraitable.

Si EleKtra se prêtait aux métissages multiples et excessifs, avec K%R, Koun Koun semble avoir trouvé une cohérence bienvenue. Le propos se fait plus ramassé, plus urbain, des immeubles pleins d’angles droits se profilent et il flotte comme une odeur de défi viril dans l’air. Pop amphétaminique, hypothétique bande-son d’un dernier jeu de glisse, « SKalator » donne le ton avant de laisser place à quelques sombres percussions. Entre les multiples syncopes de la batterie, les lignes de basse qui s’additionnent et les hypnotiques motifs qui en résultent, Koun Koun regarde un peu vers le post-rock (l’introduction de « PolanKa ») mais revient in fine toujours vers l’énergie de la testostérone.

Malheureusement si le soubassement rythmique des compositions est entraînant, le manque d’originalité des mélodies saute aux oreilles et la mise en son de l’ensemble laisse un peu de côté les guitares qui auraient gagné à être plus menaçantes, défiant les grosses basses au lieu de les accompagner humblement (« ChicKen Drummy Down »). Quant au chant, mélange improbable de kobaïen et d’anglais de cour de récré, il ne peut prétendre également qu’à un étrange accessit…

Quelque peu phagocyté par sa propre spécificité, Koun Koun n’en reste pas moins un groupe étonnant, entre rock et drum’n’bass, qui ne rechigne jamais à regarder un peu sur le côté de la route pour y puiser quelques inspirations. Plus condensé que son prédécesseur, K%R fera vraisemblablement trépigner encore de nombreuses paires de jambes et secouer quelques têtes chevelues en concert. Espérons que les membres de Koun Koun continueront leur singulier parcours après ce nouvel album.