Convention Prog-Résiste - Convention 2005 (DVD)

12/06/2007

Par Jean-Philippe Haas

Label: Autoproduction

Site:

Depuis une douzaine d’années, l’association Prog-Résiste et sa poignée de passionnés publient un magazine devenu aujourd’hui une référence, voire une bible trimestrielle pour de nombreux amateurs de rock progressif. En 2003, l’association décide de filmer sa convention annuelle née en 2002 et de la proposer à la vente en DVD pour un prix tout à fait symbolique.

Nous ne sommes pas ici en présence d’un produit léché et clinquant mais d’une production artisanale sans fioritures inutiles, réalisée avec de modestes moyens. Un mix stéréo irréprochable dans l’ensemble, une image 16/9, des prises de vue assez variées font néanmoins de cet objet une réalisation fort honorable. Petit oubli qu’il conviendra de réparer sur le prochain DVD : les titres des morceaux, ce qui évitera au chroniqueur un fastidieux travail de recherche !

Au menu, un titre par groupe pour une grosse heure de musique et parfois, en guise de transition entre les différentes performances, une minute ou deux d’impressions à chaud dans les coulisses du Spirit of 66. L’intérêt de ces backstage est limité mais renforce l’ambiance chaleureuse et familiale du festival.

Madelgaire, formation locale, ouvre le bal avec une « Dame Brume » qui tient autant d’Ange que du néo-prog. Une composition aux atmosphères diverses, théâtrale, pas franchement révolutionnaire mais crédible et interprétée avec conviction. Dans un registre similaire, tout aussi théâtral mais beaucoup plus dynamique, le titre « Cité Globale » des Grenoblois d’Ex-Vagus donne un bon coup de fouet après cette entrée en matière plutôt calme. L’atmosphère se réchauffe encore de quelques degrés avec Quidam. Les bellâtres polonais se permettent une fort agréable digression au sein d’un « Not So Close » très pop, en reprenant le classique interplanétaire « Hush » de Joe South qui rendit célèbre Deep Purple, ce qui leur donne l’occasion de faire participer un public conquis. Mais ce sont les vétérans hollandais de Focus qui apportent la véritable première touche de folie à ce DVD. Bedonnant mais toujours aussi agité, Thijs van Leer fait le spectacle : après une introduction à la flûte traversière façon Ian Anderson, le bonhomme se met à yodler et c’est « Hocus Pocus » qui démarre sur les chapeaux de roues ! Le papy démontre que les années n’ont guère entamé sa fougue. Mention spéciale pour l’impressionnant batteur Pierre van der Linden.

Les bataves de Knight Area inaugurent la seconde journée de la convention. Le titre choisi (« Mortal Brow ») représente ce qu’il convient d’appeler un cliché absolu du néo-prog… qui plaira aux amateurs du genre et sera zappé par les autres. Dans la plus pure tradition symphonique italienne, La Maschera Di Cera propose un titre contrasté, emphatique, voire grandiloquent par moments. La prestation d’ensemble est convaincante même si le chanteur a tendance à en faire un peu trop, bien que loin d’être dans les meilleures dispositions vocales. Le DVD s’achève sur une courte et sympathique performance de Riverside qui ne rend toutefois que modérément compte du talent des Polonais.

Inégal et pas forcément représentatif des groupes à l’affiche, ce DVD vous permettra toutefois, pour une somme dérisoire, de partager un peu de la magie de ce rendez-vous du prog désormais incontournable en Europe, et de soutenir une association qui contribue inlassablement à promouvoir une niche musicale qui en a bien besoin.