The Flower Kings - The Road Back Home

27/05/2007

Par Christophe Gigon

Label: InsideOut Music

Site:

Ce double CD est une compilation regroupant vingt-sept chansons du roi des fleurs. Celle-ci est constituée de titres extraits des – déjà – neuf albums studio du groupe depuis 1995, date de la première production discographique sortie sous le nom Flower Kings. Cette petite anthologie se concentre plus spécifiquement sur les morceaux les plus mélodiques et rythmés de la bande de Roine Stolt. Pour des raisons aisément compréhensibles, seuls les morceaux les plus courts ont été retenus. Parfois, certains titres épiques trop longs mais incontournables ont été édités (« Stardust We Are »). Les titres les plus jazzy, fusion ou expérimentaux ont été purement et simplement évincés. Peut-être pour le bonheur de tous. Toutes les chansons présentes sur le double disque ont été remastérisées et certaines se sont même vues agrémentées de nouvelles pistes vocales. Un titre (presque) inédit vient parfaire le tout : « Cinema Show », la célèbre reprise de Genesis déjà présente sur l’album hommage Fox Lies Down, paru en 1998. Livré dans un luxueux packaging , l’objet comporte un magnifique livret d’une vingtaine de pages qui apporte son lot de photos et d’archives qui ne manqueront de plaire à l’amateur du groupe. La durée totale du « monstre » dépasse les cent cinquante minutes ! A réserver à qui ne craint pas une indigestion !

Disserter sur une compilation reste un fastidieux exercice puisqu’il n’y a pas de nouveau matériau à évaluer. Le but d’une compilation restant de faire découvrir un groupe à qui ne le connaît pas encore, The Road Back Home remplit clairement sa mission en offrant en pâture au novice la partie la plus digeste de l’iceberg, si l’on peut dire. En effet, point ici de cavalcades psychédéliques ou de soli interminables. Seuls les « véritables » chansons ont été sélectionnées. Et c’est tant mieux tant l’équipe s’est souvent perdue dans d’ubuesques improvisations dignes de la mythique prestation jazz-rock de Spinal Tap.

La discographie pléthorique des Flower Kings et de Roine Stolt ne permet plus à quiconque de prétendre connaître parfaitement chaque morceau composé par le groupe. Et c’est bien là son plus gros défaut. L’auditeur lambda ne peut décemment plus suivre le rythme imposé par le créateur fébrile et pressé de publier son quadruple disque à chaque semestre ! L’adage less is more prend ici tout son sens tant on aurait préféré un album « simple » tous les deux ans plutôt que cette succession effrénée de disques qui ne seront finalement jamais vraiment digérés. En ce sens, cette compilation est salvatrice ! Enfin un disque des Flower Kings constitué uniquement de vrais morceaux construits et mélodiques. Seule la substantifique moelle de la pourtant belle musique des Suédois est ici conservée. Et ce travail de condensation était nécessaire. Merci donc à Inside Out d’offrir ce produit light des Flower Kings avant le repos estival. On pourra ainsi écouter Roine Stolt dans son baladeur sans devoir éliminer tous les autres artistes faute de mémoire suffisante !

Dans le cercle très étendu du rock progressif à forte influence seventies, la musique du roi des fleurs est belle, raffinée, maîtrisée mais ardue. Cette compilation joue donc parfaitement son rôle de porte d’entrée et ne contient que du bon grain. Les morceaux les plus mélodieux et « beatlesiens » du groupe y figurent. Tout comme les morceaux progressifs les plus accessibles. Il serait donc indécent de bouder son plaisir. Quitte à se délester du reste de la discographie des Flower Kings.