Ritual - Live

08/01/2006

Par Djul

Label: InsideOut Music

Site:

Ritual, ou l’improbable résurrection. Auteur d’un remarquable, mais bien peu remarqué, premier album éponyme en 1995, le groupe avait sombré dans l’oubli jusqu’en 1999, avant de renaître juste avant le nouveau millénaire pour le bien nommé Superb Rebirth suivi récemment d’un Think Like A Mountain. 12 ans de carrière donc, et bien peu d’albums au compteur pour l’autre groupe de Patrik Lundström, le chanteur-guitariste de Kaipa.

La sortie de ce double album en concert, qui reprend les titres marquants des trois disques précités, est l’occasion de garnir un peu plus la discographie de Ritual, et de quelle manière ! Tiré de la série de concerts du printemps 2004 en Europe en compagnie de leurs concitoyens d’Anekdoten, ce Live est un objet incontournable pour l’amateur du groupe et le meilleur moyen de le découvrir pour les autres. Il faut dire que la tournée en question fut une réussite, Progressia ayant pu en témoigner par un article sur le passage des deux formations suédoises au Spirit of 66 de Verviers, en Belgique.

Voici donc récapitulés trois albums entiers sur deux disques bien garnis, étant précisé d’emblée que Ritual bénéficie d’un traitement de faveur, avec le quasi-totalité des morceaux le composant figurant ici. Et on ne peut qu’acquiescer à ce choix, puisque ce premier essai est certainement le plus marquant ! Notamment «Typhoons Decide», proposé en amuse-gueule, apparaît comme le meilleur morceau du groupe, plein de puissance mais aussi de finesses avec ses accords déliés et la voix formidable de Lundström. Celle-ci porte littéralement la musique de Ritual, de par son étendue et les montées imprévisibles dont le guitariste est capable. Et si ce disque n’a pas été retouché, alors, on ne peut que s’incliner devant la performance du monsieur. Pour revenir au premier album, notons également «Solitary Man» et une improvisation sympathique sur la fin, ainsi que le biscornu exercice de folk-prog’ sur «Seasong for the Moomin Pappa». Mais le vrai bonheur est situé au début du deuxième CD : un «medley» acoustique (avec bouzouki, mandoline, et autre violes !) de certains morceaux du disque dont un magnifique «Life has Just Begun»! Un exercice parfois laborieux et sans intérêt qui devient ici un moment de bonne humeur, de facéties et d’inventivité !

Les deux successeurs de Ritual sont également bien présents : de l’épique «What Are You Waiting For» en passant par l’émouvant «Mother You’ve Been Gone For Much Too Long» ou un «Do You Wanna See The Sun» à fleur de peau – et sur lequel Fredrik Lindqvist fait merveille à la basse-, le meilleur est bien là. Pas de solos fatigants, pas de discours inutiles, pas de rappels qui s’éternisent : juste du progressif ultra-mélodique, brillamment exécuté avec un plaisir évident. Quant à la production, elle est tout simplement parfaite, trop peut être aux oreilles de certains. Mais en tout état de cause, toute la prestation est audible et détaillée, public inclus, de sorte qu’on ne peut qu’applaudir la prise de son, à condition que celle-ci n’ait pas été aidée par quelques compléments studio !

Terminons en précisant que le livret et la présentation sont très soignés, avec des notes et de nombreuses photos, permettant notamment de voir les membres d’Anekdoten sourire, ce qui reste un évènement en soi ! Voici donc un condensé de talent immortalisé sur rondelles qui ne donne plus envie que d’une chose : découvrir Ritual sur une scène française !