Chris Cutler - Twice Around The Earth

08/09/2005

Par Djul

Label: Re Records

Site:

Ancien membre d’Henry Cow et des Arts Bears, agitateur musical et politique, Chris Cutler n’en finit pas de surprendre par sa propension à sortir des disques toujours plus vite et toujours plus improbables. Dernière sortie en date, Twice Around The Earth est une œuvre de commande diffusé à Londres sur Resonnance FM entre juillet 2001 et juillet 2002. Le concept, et ici le mot manque encore de force, consiste à mettre bout à bout quatre-vingt-deux interventions d’artistes du monde entier, qui saisissent un instantané de leur quotidien, dans la rue ou au détour d’un marché par exemple (comme celui de l’île Saint-Louis à Paris). Des personnalités aussi diverses qu’Otomo Yoshihide, Haco ou Peter Cusak ont participé à cette expérience hors du commun et ont enregistré leur quotidien, entre 23H30 et minuit, heure de Londres.

Cutler, aidé par Bob Drake, autre adepte de la pléthore de titres sur un même album, a rassemblé certains extraits de cette performance en forme de happenings, et les a édités pour que l’auditeur ait «la sensation d’être comme un satellite ayant une acuité au millimètre». Un projet ambitieux donc, décomposé en quatre-vingt-deux (!) titres, oscillant entre la poignée de secondes et une minute.

Et pourtant, l’écoute du disque est parfois insoutenable. Car s’il aurait été envisageable de mettre ces sons en musique , ou de les retravailler pour leur donner un caractère proprement artistique, il est difficile d’en dire autant d’une interview d’un passant dans la rue, des clameurs lointaines d’une foule, du bruit du vent ou de la vie trépidante de l’occupant d’un appartement. On passe vite du mystère à l’ennui, malgré des efforts évidents de mise en forme. Le quotidien est sans doute difficilement un art en soi, et c’est justement pour cela que les artistes cherchent à s’en échapper.

Sorte de pendant musical à cette prodigieuse application qu’est Google Earth et qui permet de se transporter d’un point à l’autre de la planète avec une précision de quelques mètres, Twice Around The Earth a pour objet de démontrer que «le son, enregistré directement et cadré de manière approprié, engendrera toujours une structure, de l’intérêt et du sens». Démonstration sans conviction.