Tadashi Goto - Soundscape

29/07/2005

Par Aleksandr Lézy

Label: Musea

Site:

C’est méconnu du monde du progressif que le japonais Tadashi Goto débarque dans nos oreilles avec son premier album Soundscape. Pas vraiment d’informations sur le musicien mais peu importe, laissons sa musique parler et en dire plus sur sa personnalité.

Seul à bord de son propre navire, Tadashi Goto est l’homme à tout faire de son premier album. Multi-instrumentiste s’adonnant principalement aux synthétiseurs et à la guitare, il manie aussi l’ordinateur pour les programmations de batterie notamment. Sa musique est donc instrumentale, très progressive avec une forte part de jazz rock dans les plans mélodiques. On pourrait penser à première vue à des groupes tels Sides Steps et Kenso. Cependant, on est ici plus proche d’un Derek Sherinian, influence particulièrement flagrante, dans le coté metal de certains riffs et les sons de synthés utilisés.

En parlant de sons, on s’éloigne ici des fabuleuses textures de musiciens comme Sherinian, justement, ou Jordan Rudess. C’est cheap et parfois à la limite du son Bontempi à en écouter « Loveless », balade particulièrement insipide. On l’aura compris, la force de ce disque ne réside pas dans la mise en œuvre d’une production riche et léchée. Les programmations ne remplaceront jamais, on le sait, un véritable batteur.

Car, au-delà des sonorités employées, parfois guignolesques, réside un véritable travail de composition avec son lot de riffs décapants et très techniques, comme sur le réel bijou de ce disque, la longue suite éponyme « Soundscape », vraiment épique. Pur électrochoc de cet album avec « Science Without Humanity », ce morceau de onze minutes relève le niveau et montre à quel point le jeune homme possède un potentiel instrumental indéniable.

Soundscape est donc un bon album, foisonnant de bonnes idées mais qui pêche cependant en bien des endroits par son déséquilibre entre le bon et le moyen comme sur la fin de l’album, trop abrupte et qui ne laisse rien attendre de plus que ce qui a été proposé. Tadashi Goto gagnerait grandement à partager sa musique avec un groupe, pour pallier le coté synthétique de sa production.