Innocent X - Fugues

20/04/2005

Par Aleksandr Lézy

Label: Bleu Electric

Site:

Après un premier album Haut/Bas remarqué en septembre 2002 sur le Label Bleu, les français d’Innocent X, naviguant sur les flots d’un post rock minimaliste planant et expérimental, réapparaissent avec Fugues, leur nouvel album.

Dès les premiers résonnements d’instruments, l’univers sonore de la formation apparaît au grand jour. Non pas comme si dix secondes avaient suffi pour tirer des conclusions hâtives sur le disque mais comme l’impression de recevoir la pensée première et le but du trio. Deux guitares et une batterie représentent la base principale du groupe. Innocent X incarne l’exemple même des formations qui réussissent à créer une énergie et une atmosphère avec peu de notes et peu d’artifices, avec des idées claires, efficaces dans les émotions produites. « Minimalisme » est un des substantifs applicables à leur couleur, insufflant à l’esprit de belles mélodies toujours mélancoliques et même parfois sombres. Nul superflu.

L’empreinte de groupes comme Godspeed you ! Black Emperor, Mogwaï ou Sonic Youth est présente dans les climats, mais aussi dans les tensions et envolées instrumentales toujours crescendo et les effets caractéristiques de guitare (chorus, tremolo, réverberation…). L’effectif réussit à remplir l’espace sonore et ne montre aucune perte causée par l’absence d’une basse ou d’un synthé par exemple. Il ne tombe pas non plus dans les clichés du rock, utilisant les vieilles ficelles du style. Arpèges, rythmes provocants et symbiose du trio permettent à chacun de trouver sa place et de remplir son rôle qu’il soit rythmique, mélodique ou même cathartique. Viennent se greffer sur certains titres des invités à la voix et à l’électronique offrant à l’univers d’Innocent X la possibilité de se démarquer par le coté poétique des textes et la manière de les énoncer (chantés ou parlés en français).

Ne démordant pas d’une ligne conductrice, tel un objectif à atteindre, Innocent X crée une musique envoûtante pleine de subtilité dans la simplicité. Proche de l’univers progressif dans la façon d’amener et de faire évoluer les mélodies, ce disque pourrait bien faire découvrir à certains une nouvelle face du rock, plus touchante et poétique.