Tony Spada - The Human Element

08/04/2005

Par Greg Filibert

Label: Surveillance Records

Site:

Tony Spada fait partie de Holding Pattern, groupe de rock progressif instrumental qui s’est illustré en ne sortant que deux albums (à la réputation flatteuse), en plus de vingt ans de carrière. Auteur d’un premier disque solo, Balance Of Power sorti en 1993, le guitariste récidive dix années plus tard, épaulé par son camarade Tony Castellano à la basse et synthé, et du batteur Rob Gottfried.

The Human Element affiche une variété de styles qui n’est pas sans rappeler les albums solo de Steve Morse. Les influences de Yes ou The Dixie Dregs se bousculent au sein de compositions de qualité inégale. Les titres les plus rock (« Iraqiroll », « Surfin’UFO ») souffrent de banalité aiguë, les rendant vite rébarbatifs. Même « Sleaze Factor », une reprise de Steve Morse, est mollement interprétée. L’ami Tony se rattrape sur ses morceaux mid-tempo et progressifs (« Intruders »), plus agréables à l’oreille et possédant quelques bonnes idées d’arrangements. Mais soli et mélodies manquent d’éclat, diminuant par conséquent leur intérêt. Tony Spada est plutôt de la vieille école des années soixante-dix, et malgré sa polyvalence, son jeu n’impressionnera plus grand monde aujourd’hui. Quelques couacs sont à dénombrer parmi les envolées visiblement improvisées. On se consolera avec deux titres acoustiques, le joli « Autumn Dance » et « One For Two », très Steve Howe dans l’esprit.

Pas assez mélodique pour séduire le plus grand nombre, pas assez technique pour intéresser les guitaristes chevronnés, The Human Element risque de ne pas enthousiasmer les foules. La guitare solo, principale vedette de ce disque, aurait mérité de plus beaux atours. Tony Spada pourra peut-être compter sur quelques curieux et nostalgiques des artistes précités…