King's X - Live All Over The Place

02/03/2005

Par Dan Tordjman

Label: InsideOut Music

Site:

Enfin, un album enregistré en public signé King’s X ! On en rêvait, Ty Tabor, Doug Pinnick et Jerry Gaskill l’ont fait ! Et comme ils ont le sens de la générosité, ce live est un double qui passe en revue quasiment toute la discographie du trio texan. Les tubes sont au rendez-vous : “Dogman“, “Visions“, de “Over My Head“ à “Summerland“ en passant par “Goldilox“, aucun ne manque à l’appel à part peut-être “King“. A noter la présence de Jeff Ament, le bassiste de Pearl Jam, sur la reprise de “Manic Depression“ de Jimi Hendrix, preuve qu’un concert de King’s X se veut une fête entre amis !

Ce Live partout dans la place (et dans la face aussi : quelle production des instruments !) commence avec les énervés “Groove Machine“ et “Dogman“ sur lesquels Doug Pinnick montre paradoxalement quelques soucis de voix. Il ne montrera pourtant aucune faille sur des titres exigeants comme “Complain“ ou “Over My Head“ (qui apparaît deux fois) aux lignes vocales assez fortes . Cette inconstance est hélas présente tout le long du concert et représente de fait, avec la production des voix un peu en retrait, le principal point noir de Live All Over The Place. On pourra légitimement soupçonner le disque d’avoir été enregistré en plusieurs fois lors de prestations inégales.

Le premier disque est donc entièrement électrique. Le second quant à lui se divise en deux parties : la première est “acoustique“ (comprenez ici que les texans jouent leurs titres les plus calmes) et voit King’s X revisiter certains de ses classiques comme “Mississipi Moon“ chanté par Ty Tabor, “A Box“ ou le génial “Goldilox“ hélas gaché ici par les vocaux calamiteux de Pinnick, et la seconde plus électrique, plus traditionnelle.
Avec Kings’X en tant que père fondateur du groove metal et cette marque de fabrique qu’est la capacité a mélanger la puissance et la voix si particulière et identifiable de Doug Pinnick, la qualité du chant devient un élément fondamental. Elle rend ce double live malheureusement dispensable à moins d’être fan ultime. Beaucoup d’entre nous repenseront alors avec nostalgie que Kings’X n’est pas venu nous rendre visite depuis de nombreuses années et qu’un Live All Over The Place fera difficilement patienter jusqu’à la prochaine visite du groupe en France.