Swedish Family - Vintage Prog

26/01/2005

Par Julien Van Espen

Label: Helicon House

Site:

Nombre d’interrogations planent autour de cette formation. En creusant un peu, on s’aperçoit vite que la boite à musique suédoise, The Flower Kings, se cache en dessous de ce groupe mystère. Plus particulièrement Tomas Bodin qui distribue ce disque instrumental uniquement via son propre label, Helicon House.

Du prog vintage suédois, voilà ce qu’il propose. Tout ici est fait à la traditionnelle, au moyen d’instruments anciens et analogiques. On retrouve donc avec bonheur de l’accordéon, de la flûte, du vibraphone, de l’orgue Hammond, du piano Rhodes, du Mini Moog ainsi que du sax, en plus de la guitare, de la basse et de la batterie.
Bodin présente son travail comme un recueil du meilleur du célèbre groupe de la fin des années soixante, Swedish Family, dont les bandes auraient été restaurées : la crème de leurs dix albums, en somme. Le résultat fait illusion et on se prend vite au jeu en essayant de deviner qui se cache sous les patronymes typiquement suédois des musiciens crédités.

Musicalement, cette grande famille officie dans un progressif mélangeant le folk suédois, le classique, le jazz et le rock. On a parfois du mal à croire qu’il s’agit ici du disque solo d’un claviériste moderne, tant l’ensemble possède une réelle cohérence de groupe et sonne réellement …vintage. Les mélodies d’accordéon, de guitare ou d’orgue Hammond possèdent à la fois simplicité et efficacité et font mouche à quasi tous les coups. On retiendra par exemple la mélancolie affichée et proclamée du saxophone de « Waltz of Sadness » ou l’accordéon enjoué de « The Gothenburg Heros » ou de « The Last Godbye » qui peuvent faire penser à des hymnes de marins !

Le Suédois se démarque considérablement de ses précédentes escapades en solitaire et propose réellement quelque chose de neuf – avec du vieux ! – et de rafraîchissant, le tout doublé d’un concept et d’une histoire pour le moins originaux. Pas de livret, le disque est vendu dans une simple pochette en carton assez énigmatique qui laisse planer le mystère sur ce projet à la fois spontané et ambitieux, mais accessible à tout un chacun, une sorte de retour aux sources vers un progressif varié, sans fioriture et innocent. Une musique et un son chaleureux, aux vibrations positives et qui sonnent vrai.