California Guitar Trio - Whitewater

16/10/2004

Par Greg Filibert

Label: InsideOut Music

Site:

Notre trio de guitaristes favoris revient avec un énième disque ! Point de compilation, il s’agit bien cette fois-ci d’un nouvel album, pour lequel la basse et batterie ont été mises de côté. Retour vers une musique plus dépouillée et… acoustique.

L’habilité des trois camarades n’est plus à démontrer depuis belle lurette. D’une complémentarité exemplaire, CGT brode toujours de très belles suites d’arpèges et des mélodies entêtantes, à l’instar de « The Marsh » ou « Atlantis », et une large palette de styles est, comme de coutume, bien représentée. Whitewater va du classique (« Prelude Circulation ») au rock typé années soixante (« Led Foot ») en passant par la ballade aérienne (« Relative Illusion ») et plus encore. On retrouve d’ailleurs l’excellent « Skyline », déjà présent sur le non moins excellent CG3+2 déjà chroniqué dans nos colonnes, mais cette fois privé de sa section rythmique, ce qui lui fait perdre beaucoup d’intérêt.
Parfois, des airs bien connus viennent titiller l’oreille, à la manière de « Ghost Riders On The Storm » mixant astucieusement le western avec les Doors. De temps en temps, une guitare électrique fait son apparition, pour le meilleur (« Mee-Woo ») comme pour le pire (l’interprétation volontairement calamiteuse du solo de « Led Foot »). Mais malgré une grande variété et le savoir faire des musiciens, ce Whitwater sonne de manière bien monotone. Car passés les premiers titres, aussi bons soient-ils, on a bien du mal à s’intéresser d’avantage au reste, faute de compositions vraiment accrocheuses. Les titres sont parfois handicapés par l’absence de section rythmique et des soli pas suffisamment démonstratifs (osons le dire !) pour conserver une certaine dynamique.

Album sympathique mais guère passionnant sur la longueur, Whitewater laissera un sentiment mitigé aussi bien auprès du guitariste que du simple mélomane. On lui préfèrera largement CG3+2, bien plus intéressant à tous niveaux.