Caer Ibormeith - Flora

16/07/2004

Par Greg Filibert

Label: Autoproduction

Site:

Caer Ibormeith est formé de trois petits jeunes français au look délicieusement baba cool qui, malgré les apparences, donnent dans ce qu’ils appellent le « flower death metal ». Flora, leur première démo, expose ce style au nom particulier.

Qu’est-ce que le « flower death metal » ? On pourrait le définir comme un mélange d’Orphaned Land, Opeth et d’influences plus années soixante-dix. Les titres de Flora recèlent quelques idées qui auraient pu être intéressantes en étant plus travaillées. Les compositions manquent d’attraits, et sont dénuées de mélodies accrocheuses ou d’une instrumentation réellement aboutie. Le chant alterne voix claire et beuglements primaires, mais hélas sans avoir l’impact réellement escompté : les voix claires sortent timidement, se traduisant souvent par un murmure guère compréhensible à la justesse approximative, tandis que les borborygmes prêtent plus à sourire. La mise en place générale trop souvent bancale ne fait non plus partie des points forts du trio.

Tombez la chemise (à fleurs) et enfilez les bleus de travail, car il reste du pain sur la planche ! La diversité des morceaux et quelques ambiances assez réussies (« Rupolaka » et son climat arabisant) sont appréciables et pourraient bientôt justifier d’un heureux résultat avec un gros travail technique qui devra être accompli, aussi bien en groupe qu’individuellement, si Caer Ibormeith veut gagner en crédibilité. L’originalité est là, il suffit maintenant d’amener le reste.