Yann Armellino - 3

23/05/2004

Par Greg Filibert

Label: Mouche Records

Site:

Le nom de Yann Armellino ne dit sans doute pas grand-chose aux fans de progressif, mais ce guitariste autodidacte a déjà fait parler de lui dans la presse spécialisée. Baigné au son des Van Halen, Satriani, ZZ Top ou Kiss, le Français est l’auteur de plusieurs albums instrumentaux.

Troisième et dernier album en date, le bien nommé 3 distille un rock instrumental très correct, bien que sans surprise. Fidèle à ses influences, Yann semble leur payer son tribut, à coup de grands clins d’œil. Les chorus de « 5160 » rappellent immanquablement ceux d’un Edward Van Halen, « Ex Intro » a des réminiscences du « Friends » de Joe Satriani, tandis que la mélodie de « Wild Boogie 200 » se rapproche de « Summer Song », toujours du Surfeur d’argent, et des reprises de Stevie Wonder (« I Wish ») et Mother’s Finest (« Baby Love ») viennent compléter le tableau. Si les compositions ne révèlent pas une grande originalité et sonnent de manière un peu linéaire, Armellino peut compter sur des riffs groovy et un phrasé de bon goût pour séduire un public amateur de belles guitares.

Bien qu’il ne révolutionne pas le microcosme de la guitare, 3 reste un album sympathique. Toutefois, les plus exigeants risquent de passer rapidement leur chemin et se tourner vers des artistes plus originaux sur le plan créatif.