Jack Foster III - Evolution Of Jazz Raptor

05/05/2004

Par Greg Filibert

Label: Muse-Wrapped Records

Site:

Jack Foster III, chanteur et guitariste de son état, sort son premier album, Evolution Of Jazz Raptor. Pour son baptême, le mystérieux musicien se paye le luxe d’avoir Robert Berry (The Three, GTR) à la section rythmique et Trend Gardner (Magellan) aux claviers, à la composition et à la production, excusez du peu !

Jack Foster se place à la croisée des chemins du blues, du jazz et du rock progressif, un mélange qui se montre plutôt sympathique dans l’ensemble, comme le prouve dès le début « Bohemian Soul », dans l’esprit d’un bon Steely Dan. La griffe de Trend Gardner se remarque d’emblée sur les « Feel It When I Sting » ou « Dream With You », grâce à ses arrangements caractéristiques qui insufflent une touche sophistiquée à l’album. Mais le pot-pourri manque de saveur, notamment du fait de quelques longueurs (« Nirvana In The Note ») et de la voix de Jack Foster, qui laisse un brin à désirer en termes d’expressivité et dont le timbre quelconque se prête peu à la pluralité des styles abordés. L’exemple le plus frappant reste « The Shy Ones », aux effluves d’un « Shape Of My heart » (Sting), où le chant souffre un peu froid, finit par rendre l’auditeur indifférent sur un titre à l’instrumentation pourtant léchée.
En revanche, lorsqu’il s’agit de taquiner la guitare, Foster connaît très bien son affaire ! Les chorus bluesy maîtrisés font souvent mouche, et les rythmiques sont suffisamment variées pour séduire l’amateur de bons riffs.

Evolution Of Jazz Raptor ne laissera pas une emprunte indélébile sur les terres du progressif, mais marque un début de carrière relativement intéressant pour le Californien. Il faudra néanmoins que ce dernier aguerrisse sa voix, ce qui sera grandement profitable à des mélodies encore à peaufiner.