Six North - Prayer

21/01/2004

Par Djul

Label: Musea

Site:

Le progressif est un art international, grâce à des groupes comme cet octuor (!), qui prouvent si le besoin s’en faisait sentir, toute l’influence de cette musique jusque sur les Japonais. Deux écoles ont plus particulièrement marqué l’archipel : le progressif à tendance Crimsonienne (BiKyoRan en tête), et le jazz-fusion ou jazz-progressif à la National Health ou Hatfield and the North. Six North revendique, comme son nom l’indique, l’héritage de la seconde école : l’auditeur doit donc s’attendre à un free-jazz à la fois classieux et ambitieux et la formation s’inscrit pleinement dans la continuité de ses glorieux aînés.

Entraînés par Hideyuki Shima, bassiste diplômé de l’omnipotent Berklee College of Music, ce ne sont pas moins de deux guitaristes, deux claviéristes, un batteur, une chanteuse et un saxophoniste qui s’emploient à faire revivre, mais aussi à réinventer un genre bien méconnu. En effet, peu nombreux sont les groupes du style à compter une chanteuse dans leurs rangs : deux titres seulement sont instrumentaux, le reste proposant soit des vocalises, soit un chant en japonais suffisamment expressif pour que cela ne gêne jamais.

Il faut également noter que si le terme jazz évoque chez vous la langueur, Six North aura vite fait de vous enlever vos préjugés, avec un « Magnetic Factor » en ouverture, aux guitares saturées et aux multiples solos de guitares et de basse. D’une manière générale, les tempi sont assez élevés, et les breaks, nombreux et atmosphériques, sont nécessaires pour reprendre son souffle après un déluge de notes, heureusement mises au service de mélodies élégantes (rappelant en cela Brand X). Seules exceptions, le splendide « Everything Becomes Circle » et ses arrangements de piano, ainsi que le titre le plus progressif du disque, «The Enneagram ». Sachant néanmoins que Bruford et Holdsworth sont aussi clairement des références pour le groupe (« From Sri Lanka to Titan »), les amateurs de U.K. devraient également trouver leur compte !

Soyons clairs : dans cette catégorie, peu de groupes sur la planète peuvent rivaliser avec Six North, un élève qui pourrait s’élever au niveau de ses anciens maîtres en provenance de Canterburry. Une preuve ? Dave Sinclair et Pip Pyle en font l’éloge, le premier jouant même sur « Richard », en hommage à son frère de bassiste!