Chrysalis - Breaking Illusions

11/01/2004

Par Dan Tordjman

Label: Autodistribution

Site:

Chrysalis est un groupe de metal progressif originaire de l’Est de la France qui, avec Breaking Illusions, arrive sur le devant de la scène après une première démo, Searching For Signs, sortie en 1999.

Dès la première écoute, on pense à la fusion d’influences Queensrÿche, Dream Theater et celle, moins évidente, de Superior. Original somme toute ? Pas toujours, hélas, même si la formation a semble-t-il réussi à mélanger équitablement ces références, donnant cependant la prime à Dream Theater pour la complexité des morceaux et la recherche mélodique – le groupe a d’ailleurs quelques liens avec le fan-club français des New-Yorkais. Ceci devrait néanmoins suffire à attirer ceux qui chercheraient à découvrir de nouveaux groupes héxagonaux !

On se demande en effet où Chrysalis se situe, entre la recherche de quelque chose d’original ou, comme beaucoup de groupes, la volonté de rendre hommage à ses aînés. La deuxième solution semble hélas la plus probable face à des morceaux à tiroirs dont certains n’offrent aucune aspérité, aucun relief particulier, et ce en dépit d’un travail sur la mélodie à saluer. Si chaque musicien paraît être à l’aise avec son instrument (mention spéciale à Ghislain Wielfaert et Philippe Tezza, respectivement guitariste et claviériste), les points faibles résident dans le chant de Pat Marinacci et dans un accent anglais perfectible qui rendent difficile l’écoute de ce mini-album. Au bout du compte, le morceau concept “Torn“ (dont l’introduction rappelle “Why “ de Superior) est certainement la seule cerise réelle d’un gâteau qui aurait peut-être demandé un peu plus (ou un peu moins) de cuisson.

Il est clair que Chrysalis possède des atouts non négligeables pour pouvoir faire partie des espoirs du metal progressif tricolore. En s’orientant peut-être vers des compositions moins riches, comme a pu le faire un groupe comme Symphony X sur son dernier album, et en proposant une meilleure production que sur Breaking Illusions, (ce son de batterie à la St Anger !), Chrysalis aura de quoi faire sa place !