The Flower Kings - Meet the Flower Kings (CD/DVD)

02/12/2003

Par Djul

Label: InsideOut Music

Site:

C’est avec pas moins de sept albums studio en poche que les Flower Kings se lancent dans l’expérience du DVD, et l’on ne risque pas de leur reprocher de faire leur travail à moitié. Jugez plutôt : deux disques bourrés à craquer, accompagnés pour les plus acharnés de leurs fans, de leur équivalent audio. Le groupe a d’ailleurs choisi de se concentrer sur ses fameux “épiques”, proposant ainsi des titres durant entre onze et plus de trente minutes ! La version vidéo y ajoute de courtes séquences filmées au caméscope illustrant les dernières tournées du groupe, ainsi que les sessions d’enregistrement de son dernier album, Unfold the future. Si ces petits films ne sont pas d’une qualité exceptionnelle, la production de la partie concert est quant à elle irréprochable. On regrettera seulement que celle-ci soit un peu trop aseptisée, avec un public plutôt rare et une ambiance générale plus proche d’une atmosphère de studio.

Concernant la piste audio, commune aux DVD et aux CD, on trouvera quelques surprises dans des réarrangements de premier choix. Premier bénéficiaire, “Garden of dreams” et sa nouvelle introduction, le passage modifié de « Don’t let the Devil In » et son agréable improvisation en fin de première partie, bref : une version semblable à celle interprétée sur la tournée américaine des Kings en 2001, relatée à l’époque par Progressia. L’apport de Daniel Gildenlöw n’est pas décisif, mais sur les chœurs sa voix fait mouche, et ses rythmiques aux guitares permettent au groupe de s’approcher de ses exploits studio (comme sur « Humanizzimo »). À ce titre, il est indéniable que les Suédois sont enfin rôdés sur scène, contrairement à leurs premières prestations européennes à la fin des années 90. Techniquement donc, il n’y a plus rien à redire : Zoltan, le nouveau batteur, est impérial (cf. l’introduction de « Circus Brimstone »), et on regrette toujours que Hans Fröberg soit aussi en retrait tant sa voix mériterait plus de passages en lead. Quant à Stolt, il reste le meneur incontesté du groupe mais prouve, comme avec « Silent Inferno », qu’il peut encore améliorer ses compositions, grâce à un splendide passage central à la guitare.

Visuellement, les premières impressions du DVD sont bonnes : Roine Stolt, Hans Fröberg ou encore le sympathique Hasse Bruniusson derrière ses percussions semblent encore bloqués dans les années 70 et leur tenue vestimentaire rappellera de bons souvenirs à certains. C’est donc sous les paillettes que le groupes interprète quelques-uns de ses titres phares, de manière assez statique et faisant tout de même l’impasse sur une bonne partie de son répertoire. La longueur des morceaux risque de surprendre – et surtout de décourager – les plus néophytes en matière de progressif ou tout simplement ceux qui comptaient sur ce live pour découvrir le groupe. Certes, “Garden of dreams”, “Circus Brimstone” et son intro psychédélique ou encore le magnifique et ultime “Stardust we are” représentent de grands moments, interprétés à la perfection par la formation, mais l’envie de changer de piste risque rapidement d’en démanger plus d’un. Autre déception : les petits interludes filmés par le groupe ne sont pas sous-titrés et, à moins de connaître le Suédois, il est assez frustrant de ne pas comprendre tout ce qui se passe.

Si ce Meet the Flower Kings reste un témoignage intéressant, on regrettera finalement qu’il semble plutôt destiné – exagérons un peu – à une élite d’amateurs de progressif, fanatiques des Flower Kings et parlant couramment le suédois. Ceux qui veulent se lancer à la découverte du groupe privilégieront peut-être le Alive on planet Earth, sorti il y a quelques temps et beaucoup plus représentatif de la carrière du groupe, qui ne se résume pas à ses seuls « epics ». Les autres, habitués aux compositions de la formation, passeront tout de même un bon moment devant leur téléviseur. Mais s’ils s’interrogent sur la nécessité de faire souffrir leur portefeuille, le double CD constituera une excellente alternative.