Rob van der Loo - Six Arms

09/10/2003

Par Dan Tordjman

Label: Autodistribution

Site:

Décidement les membres de Sun Caged font beaucoup parler d’eux en ce moment. La sortie imminente et attendue du premier album du groupe, l’album solo de Marcel Coenen, la collaboration de Dennis Leeflang avec Ron Thal sur un album hommage à Jimi Hendrix… Bref, tout est prétexte pour se faire remarquer ! C’est ce qu’a dû se dire Rob van der Loo, bassiste du groupe, qui propose ici un mini EP solo instrumental produit par Joost van den Broek – clavieriste de Sun Caged présent sur le live de Star One – , sur lequel il montre tout son talent et refuse toutes limites musicales, puisqu’il use sur ce disque de la basse sept cordes, de la six cordes fretless et du stick Chapman, instrument cher à Tony Levin.

Ici, van der Loo est aux antipodes du metal progressif pratiqué par Sun Caged et plus proche des ambiances jazz fusion, style où la technique a sa place sans détoner. Mais Rob n’a pas pour autant décidé de noyer l’auditeur sous un déluge de notes : il laisse une place non négligeable à la mélodie et des morceaux comme “Six Arms“ ou “Part One“ sont des modèles de recherche mélodique.

Le point culminant de ce disque a pour nom “Café Suprême“, hommage possible au grand bassiste Alain Caron. Ce titre dans la plus pure tradition jazz-funk dévoile le talent de Rob pour le slap, avant un “Too Much To Say“, qui clôt l’album sur une note plus que positive, pleine de spontanéité et de sincérité.

L’ensemble de ce très bon mini-album est accrocheur, et les mélodies restent dans la tête. Le talent de compositeur de Rob van der Loo apparaît au grand jour. Voilà qui annonce un avenir plus que prometteur pour ce garçon, qui planche déjà sur un album entier avec des invités prestigieux : on parle de Ron Thal, James Murphy, Sean Reinert, Steve Di Giorgio… une liste qui ne laisse pas insensible : tant de talents ne peuvent pas se tromper !