California Guitar Trio - The First Decade

09/10/2003

Par Djul

Label: InsideOut Music

Site:

C’est l’histoire d’un Belge, d’un Japonais et d’un Américain… Formé en 1990, avec sous le coude dix albums, des premières parties de King Crimson, des tournées internationales et la participation de Pat Mastelotto et Tony Levin à leurs compositions, le CGT possède un curriculum vitae de premier ordre, malgré une reconnaissance internationale tardive. Cela ne les empêche pas de se rappeler à notre bon souvenir avec ce « best of », après un excellent CGT3 + 2 sorti l’année dernière.

On remarque d’emblée une technique toute frippienne et pour cause : les trois guitaristes ont suivi les cours du maître et joué avec lui au sein de la League of Crafty Guitarists. Ainsi, à l’inverse de « l’autre » guitar trio (De Lucia/DiMeola/McLaughlin), tout se joue ici sur les arrangements pour trois guitares, afin de les entrelacer au mieux, quand on se passe la balle à tour de rôle de l’autre côté. De même, il est impossible ici de savoir qui joue quoi, les styles n’étant pas aussi marqués que le sont la vitesse de Di Meola, les sonorités de De Lucia et le feeling de McLaughlin. Compacte donc, la musique du CGT n’est pas facile d’accès bien qu’elle soit mélodique, acoustique et instrumentale.

Heureusement, les styles abordés sont très divers : jazz, world music, et même un peu de « surf guitar » (à la Beach Boys) via Hideyo Moriya ! C’est donc une sorte de voyage que propose ce disque, avec des influences blues sudiste (« Pathways » ou « Yamanashi Blues »), latinos (« Melrose Avenue ») ou mêmes hawaïennes (« Carnival »). Mais il existe aussi un « style » CGT : des compositions cristallines et à l’esprit assez proche de la musique classique, comme sur « Kan-Non Lower » (avec des effets de guitare électrique), le splendide « Above The Clouds » avec Tony Levin, ou encore « The Great Divide », inspiré sans aucun doute par Bach. Les trois derniers titres sont enregistrés en public, histoire d’enfoncer le clou !

A noter enfin que seules les compositions originales du trio sont ici présentées : leurs fabuleuses réinterprétations de Bach, Beethoven ou Queen (« Bohemian Rhapsody ») ne sont pas compilées, alors qu’elles font partie intégrante de leur travail. De même, aucun inédit à l’horizon. A suivre donc, dans un hypothétique The First Decade 2. En attendant, les amateurs de technique et de guitare acoustique peuvent se précipiter sur l’objet.