:|
10 Juillet 2003

We Insist!

Inner Pond

par Djul
“Hawks Over a Panzer Division”. L’image est du groupe lui-même, à propos de sa musique apocalyptique heureusement traversée par des envolées lyriques sans lesquelles l’auditeur peinerait à respirer !

Déjà auteurs de deux albums auto-produits et de deux génériques pour France Culture, forts d’une expérience scénique importante et bardés d’un buzz non négligeable autour d’eux - voir les nombreux encarts presse dont ils ont bénéficiés - voici que We Insist ! nous offre Inner Pond.

Si « For External Use » introduit le sujet de façon éthérée, « For External Use Only » nous plonge dans un univers sans concessions. Les influences – revendiquées - sont assez évidentes : le côté barré de Zappa, les saxs en folie de John Zorn sur une rythmique faussement bancale à la Fantomas, bref une musique pour amateurs avertis. Pourtant, on remarque, même dans les tumultes les plus dissonants une tendance de fond chez We Insist !, qui fait que l’auditeur n’est pas perdu, une façon d’aérer le canevas sonore et à rechercher une mélodie, même tordue.
Ainsi, malgré un passage central plus calme, le disque démarre et se termine de façon abrupte et sans compromis. De plus, We Insist ! fait preuve de maîtrise : cuivres et guitares se mêlent sans difficulté, sans parler d’une section rythmique irréprochable malgré de nombreuses ruptures de rythme.

Si la musique est principalement instrumentale, le batteur Etienne Gaillochet chante parfois, assisté des deux guitaristes aux chœurs. On reste néanmoins un peu dubitatif sur l’intérêt d’insérer des parties chantées, notamment en anglais, avec un accent un peu prononcé, sur la trame déjà dense proposée par le groupe.

Inner Pond est un disque ambitieux mais réservé aux initiés. Il faudrait au groupe plus de retenue pour élargir son auditoire, mais ce serait courir le risque de lui faire perdre cette folie et cette originalité qui le caractérisent. Voilà typiquement le genre de paradoxe auquel s’expose un groupe aussi exigeant, tant envers lui-même qu’envers son public.
  • Année: 2002
  • Label: Le Triton

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir