:|
18 Septembre 2004

Trio96

Quartet '99

par Aleksandr Lézy
Comme son nom l’indique, on pourrait déduire hâtivement que ce groupe est un trio. Et bien raté ! Si à l’origine, en 1996, il s’agissait bien d’une formation à trois, le groupe n’a, par la force des choses, jamais rien sorti sous un tel line-up. Les titres de leurs albums reflètent alors par défaut le nombre de membres et la date d’enregistrement de leurs oeuvres.

Attention, ce disque n’est pas à mettre entre toutes les mains. Mais curieusement, beaucoup de mains se tendraient à coup sûr après une écoute même peu attentive de ce Quartet ’99.
Ces Japonais sont tout simplement de grands furieux ! Le groupe, composé d’Ishikawa Kenji à la guitare, Tanaka Yasuhiro à la batterie, Yano Tomoaki au sax ténor et Ejiri Hiromitu à la basse laisserait penser à une formation jazz. C’est bien le cas, même si on est loin du « jazz à papa » : à l’allure à laquelle jouent les musiciens, le pacemaker ne tiendrait pas longtemps. Quelle énergie dans ces morceaux savoureusement entraînants : un esprit jazz rock mêlé à une tonicité à la lisière du free jazz d’Ornette Coleman ! Les mélodies sont pourtant présentes, même si elles ne sont pas facilement fredonnables, et l’accent est mis sur les soli du sax, qui propulse autant de notes par titre qu’il y a de loupiotes sur la Tour Eiffel la nuit. Le jeu du batteur est tout simplement hallucinant, qui hache ses fûts comme une machine à découper des steaks : un maître en la matière. Les grilles d’accords surprennent par leurs progressions harmoniques, tandis que les changements perpétuels de rythmes et de tempi ne déstabiliseront pas les fans de Meshuggah. Le groove ne manque pas non plus à l’appel, ce qui donne tout de même au final un ensemble plutôt riche et fourni. Cinq titres, c’est certes peu, mais ils sont assez longs pour que l’auditeur s’en contente, trop de « free » finissant souvent par provoquer la migraine.

Quartett’99 est donc un premier album bien senti, joué par des musiciens hors pair qui ont réellement besoin de se défouler. Il se dégage de ce disque une force réellement transmissible, et qui constitue un beau pied de nez à ce qui se fait en ce moment. A découvrir …
  • Année: 2004
  • Label: Musea

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir