:|
07 Décembre 2010

NLF3

Beautiful Is the Way to the World Beyond

par Mathieu Carré
Post-rock atypique écartelé entre leur amour de l'hypnose du krautrock et une curiosité goulue des musiques du monde, la musique de NLF3 ne cesse de jouer de cette stimulante dualité présente sur leurs précédentes productions, bien que poussée à l'extrême avec Beautiful Is the Way to the World Beyond jusqu'à atteindre ses limites. Très à l'aise pour mettre l'eau à la bouche en un éclair avec des mélodies limpides empreintes d'exotisme (« Wild Chants » ou « Shadow My Friend ») et quelques ruptures rythmiques, le trio peine ensuite à transformer ces belles promesses en compositions réellement ambitieuses. En privilégiant les climats monolithiques au fil des morceaux, les Français donnent souvent la désagréable impression de laisser ces quelques gimmicks, au demeurant très plaisants, s'épuiser d'eux-mêmes sans vraiment évoluer. Si avec ce parti-pris volontaire et assumé, le groupe garde le mérite de ne pas s'encombrer de compromis en traçant une voie singulière plutôt que de suivre la masse, ce choix radical engendre également son lot de frustration. Car lorsque vous êtes capables en un instant d'évoquer Tortoise ou de sortir de votre chapeau des harmonies aux réminiscences des grands anciens du post-rock canadien, on en vient sans doute à toujours trop attendre de vous...
  • Année: 2010
  • Label: Prohibited Records

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir